mercredi 13 novembre 2019
Accueil / À propos / Les livres / Harry Potter et la Coupe de Feu

Harry Potter et la Coupe de Feu

Ressources

Couverture de Harry Potter et la Coupe de Feu

Données diverses

Auteur : J.K. Rowling.
Première édition britannique : juillet 2000, Bloomsbury Books.
Titre original : Harry Potter and the Goblet of Fire.
Autre titre envisagé : Harry Potter et le Tournoi Funeste (Harry Potter and the Doomspell Tournament) (EW).
Première édition française : 2000, Gallimard Jeunesse.
Traduction française : Jean-François Ménard.
Illustrations : Jean-Claude Götting.

Dédicace

À Peter Rowling, en souvenir de Mr Ridley
et Susan Sladden, qui aidé Harry à sortir de son placard

Autres versions

  • Version audio
  • Film (Warner Bros.)
  • Jeu vidéo (Electronic Arts)
  • C’est le tome qui a déclenché la Pottermania.
  • Rowling a déclaré qu’elle était particulièrement fière de la fin du livre.
  • Avec 764 pages (édition française de poche), c’est l’un des livres pour les jeunes adultes les plus longs jamais écrit, mais il retient néanmoins assez bien l’intérêt du lecteur.
  • Plusieurs erreurs dans le livre ont été « corrigées » dans les dernier tirages, créant l’agitation dans les cercles de fans.
  • Ce livre marque un tournant dans la série avec le retour de Voldemort et la divergence des points de vue entre Dumbledore et Fudge.
  • Mr Ridley est Ronald Ridley, un ami de la famille qui a inspiré le nom de Ronald Weasley.

Divers

Infos diverses

  • Il y a plusieurs incohérences dans le livre :
    • Au chapitre 8, Ludo Verpey accueille tout le monde à la « quatre cent deuxième Coupe du Monde de Quidditch. » Cependant, dans Le Quidditch à travers les Ages, il est établi que cette compétition a eu lieu pour la première fois en 1473 et qu’elle a lieu tous les quatre ans depuis lors. Cela veut dire que, en 1994, la Coupe a déjà eu lieu environ 130 fois. On est bien loin de 402.De même si la Coupe s’est tenue tous les quatre ans depuis 1473, alors elle aurait dû avoir lieu en 1993, puis en 1997, et pas en 1994, ce qui ne correspond pas à la chronologie officielle.
    • Le fameux « problème de l’ordre des sortilèges sortis de la baguette de Voldemort la fin de CF » a été corrigé dans les éditions ultérieures. En effet, dans les premières éditions américaines de CF, l’image de James Potter sortait de la baguette de Voldemort avant celle de Lily. Comme les sorts surgissaient en ordre inverse de leur réalisation, cela aurait voulu dire que James était mort après Lily, alors que le déroulement de la scène telle que décrite dans CF a plus de sens si Lily sort de la baguette avant James (et que tout dans la série pointe dans ce sens). Les faits ont été rétablis dans les éditions suivantes et sont maintenant la version officielle des événements de la nuit de l’attaque des Potter par Voldemort.
    • Il y a des problèmes avec des dates et des durées à plusieurs endroits dans le livre. Amy Z. les expose dans son introduction visible sur la page du calendrier de CF.
    • Autres mystères dans le livre :

Commentaires de l’auteur sur ce livre

JKR a découvert un sérieux défaut dans l’histoire alors qu’elle travaillait sur ce livre. Voici ce qu’elle en dit dans une interview (SN) :

Q : Vous avez récemment mentionné dans une interview quelque chose sur un défaut dans le livre 4…
R : J’ai dit ça ? Ah oui… Mais je l’ai réparé ! C’est à cause de cela que le livre 4 m’a presque valu une crise de nerfs parce que pour la première fois, j’avais perdu mon intrigue si bien construite, que j’avais en tête, je crois, depuis 1994. J’aurais vraiment dû la passer au peigne fin avant de commencer à écrire et je ne l’ai pas fait. J’avais une impression de sécurité erronée parce que tous mes autres plans avaient si bien marché jusqu’à présent. Et je me suis lancée directement dans l’écriture du quatrième tome après avoir fini Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban. J’avais écrit ce que je pensais être la moitié du livre (en fait le tiers) quand j’ai réalisé qu’il y avait un grand trou dans l’intrigue et que je devais revenir sur ce qui avait été fait, le défaire et le refaire. C’est la raison pour laquelle il est plus long que ce que j’imaginais.
Q : Pouvez-vous nous dire ce qu’était ce défaut, ou bien cela révèlerait-il trop de choses ?
R : Non, parce que ça gâcherait tout ! (SN)

JKR : « Le pire que j’ai connu en réécriture a été le chapitre 9 de CF : j’en ai fait 13 versions. J’ai tant haï ce chapitre. J’ai même pensé ne pas le faire et juste mettre une page qui aurait dit : Le chapitre neuf était trop difficile et de passer directement au chapitre 10. (CR)

Autres commentaires de Rowling sur le quatrième livre :

Q : Maintenant, le livre quatre. La fin est très effrayante. Cela a-t-il été difficile de l’écrire ?
R : La toute première fois, j’ai pleuré en écrivant. J’ai pleuré deux fois en écrivant la fin du livre quatre. Ce final est très puissant, mais il y a une bonne raison à cela : quelque chose de TRES important arrive. J’ai toujours dit que si vous écrivez sur quelque chose de mauvais, vous devez avoir assez de respect pour les enfants en leur montrant ce que cela signifie, et non pas en montrant un méchant de pacotille et en disant : « n’est-ce pas effrayant ? », alors que cela ne l’est pas. C’était la fin que j’avais prévue et j’étais très satisfaite quand je l’ai relue. (Nr)

Note : d’après une interview, elle aurait pleuré lorsqu’elle a écrit le passage où Dumbledore exhorte les élèves à se souvenir de Cedric Diggory lorsqu’ils seront confrontés au choix entre ce qui est bien et ce qui est facile.

Peinture complète de Harry Potter et la Coupe de Feu - J-C Götting
Peinture complète de Harry Potter et la Coupe de Feu – J-C Götting

Q : A quel point le livre quatre est-il vital dans les sept livres que compte la série ?
R : Crucial. Le quatrième livre est un livre très TRES important. Quelque chose de très important arrive dans ce livre. Mais aussi, c’est un livre central au sens littéral. C’est quasiment le coeur de la série, il en est le pivot. C’est très difficile de parler de tous les livres. J’ai hâte de voir le jour où quelqu’un aura lu les sept tomes et où je pourrai en parler en toute liberté. Mais c’est un livre très important.

J’ai changé deux fois d’avis sur le titre. Le titre initial devait être Harry Potter et le Tournoi Funeste (Harry Potter and the Doomspell Tournament). Puis j’ai changé « Tournoi Funeste » en « Tournoi des Trois Sorciers. » Puis j’ai hésité entre ce dernier et « la Coupe de Feu ». Au final, j’ai préféré « la Coupe de Feu » parce qu’il y a cette impression de « Coupe du Destin » donnée par cette expression, ce qui est le thème du livre. (EW)

Récompenses

Scottish Arts Council Book Award 2001, Children’s Book Award dans la catégorie des 9-11 ans en 2001, gagnant du Hugo Award, Whitaker’s Platinum Book Award 2001