vendredi 22 juin 2018
Accueil / À propos / Les livres / Hors-série : Les Animaux Fantastiques

Hors-série : Les Animaux Fantastiques

Ressources

Couverture les Animaux Fantastiques

Données diverses

Auteur : J.K. Rowling (Newt Scamander).
Première édition britannique : 12 mars 2001, Bloomsbury Books.
Titre alternatif : Vie et habitat des animaux fantastiques.
Titre original : Fantastic Beasts and where to find them.
Première édition française : août 2001, Gallimard Jeunesse.
Publié en collaboration avec : Obscurus Books, 18a, Chemin de Traverse, Londres.
Traduction française : Jean-François Ménard.
Illustrations : J.K. Rowling.
Préface : Albus Dumbledore.

Dédicace

  • Rowling a écrit ce livre en même temps que Le Quidditch à travers les Ages pour une oeuvre de charité. Tous les bénéfices sont reversés à Comic Relief. Cliquez sur la couverture du livre à droite pour commander ces deux livres sur Amazon.com.
  • Ce livre est conçu pour ressembler à un livre de classe de Poudlard. Des déchirures sont dessinées sur la couverture pour faire croire qu’une créature agressive a attaqué le livre avec ses griffes. Une étiquette collée sur le devant porte l’inscription « appartient à » suivie de la signature de Harry Potter.
  • Ce livre est mentionné dans ES5 sur la liste de livres que Harry doit se procurer pour rentrer à Poudlard.

Divers

  • Chapitre par chapitre
    • Page de garde
      • Le propriétaire peut y noter son nom (Ce livre appartient à Harry Potter)
      • On peut y voir aussi divers griffonnages du trio (voir plus bas)
    • A propos de l’auteur (Newt Scamander) (p.5)
    • Préface d’Albus Dumbledore (p.7)
    • Introduction
      • Quelques précisions sur le livre (p.11)
      • Qu’est-ce qu’un animal fantastique ? (p.13)
      • Une brève histoire de la conception des animaux fantastiques par les Moldus (p.19)
      • Les animaux magiques dans leurs cachettes (p.22)
      • L’importance de la Magizoologie (p.28)
    • Classification du ministère de la Magie (p.30)
    • Dictionnaire des animaux fantastiques (p.31)
  • Pages de l’Encyclopédie traitant du même sujet

Infos diverses

  • Il y a des notes griffonnées dans le livre, écrites ça et là par Harry ou ses amis.
    • Au début du livre se trouve une page de garde : « Ce livre appartient à » suivi à nouveau de la signature de Harry. En dessous est rédigée la discussion suivante : »et aussi à Ron Weasley parce que les pages du mien se sont décollées »
      « Et pourquoi tu n’en achètes pas un autre ? »
      « Écris donc sur ton propre livre, Hermione »
      « Samedi, tu as acheté toutes ces boules puantes, tu aurais mieux fait d’acheter un nouveau livre à la place. »
      « Les boules puantes au pouvoir ! »
    • Sur la page d’avant-garde est dessiné un jeu de pendu fait par Harry et Ron, qui a perdu. Le mot qu’il n’avait pas trouvé était Acromantula. A côté de la petite figure du pendu se trouve le dessin d’une araignée accompagné des mots « tu es mort Weasley. » Il y a aussi un jeu de morpion à droite en bas de la page et à gauche la phrase « Harry aime Mimi Geignarde. »
    • Sous la tables des matières (p.93) est dessiné le logo des « CANONS DE CHUDLEY » et en dessous on peut lire : « Weasley, si tu veux écrire dans mon livre, choisis au moins le nom d’une bonne équipe pour changer ».
    • plus à venir

Commentaires de l’auteur sur ce livre

« Quand Comic Relief m’a demandé d’écrire quelque chose, j’ai tout de suite eu envie d’écrire deux livres, déclare Mrs Rowling à la BBC. J’ai toujours soutenu Comic Relief… J’en ai écrit deux parce que je les avais en tête et je n’arrivais pas à me décider entre le Quidditch et Les Animaux Fantastiques, alors autant choisir les deux. »

Q : Pourquoi n’y a-t-il pas d’images dans vos livres ?
A : En fait, j’ai dessiné quelques croquis pour le tome un mais les éditeurs n’en n’ont pas voulu. Ils ont pensé que le fait de mettre des images risquait de cataloguer la série dans les livres pour enfants, mais j’ai quand même réalisé les dessins qui figurent dans QA et AF, et ça c’était sympa.

Dans une interview avec Raincoast :

Pourquoi avez-vous souhaité écrire Le Quidditch à travers les Ages et Les Animaux Fantastiques (Vie et Habitat des Animaux Fantastiques) ?
Ce sont deux titres qui apparaissent dans les romans – « Vie et habitat des Animaux Fantastiques » est un livre que Harry doit acheter pour aller à Poudlard donc c’est un de ses livres de classe et « Le Quidditch à travers les Ages » est un livre de la bibliothèque. J’écris toujours plus de choses que nécessaire dans mes livres donc certaines choses ne sont là que par pur amusement. Alors quand Comic Relief m’a demandé d’écrire quelque chose, j’ai tout de suite pensé à ces livre, au plaisir que je prendrais à les inventer et j’avais complètement raison. J’y ai pris beaucoup plus de plaisir que pour écrire les précédents tomes de la série.

Comment en êtes-vous venue à rédiger ces livres ?
J’ai reçu une lettre de Richard Curtis, le créateur de Comic Relief qui me demandait d’être une courte nouvelle en faveur de son association et il terminait adroitement en me disant : « Je suis sûr que vous ne pourrez pas, et on continuera d’aimer vos livres, même si c’est le cas mais on aura toujours essayé ». C’est une façon très rusée d’obtenir quelque chose de quelqu’un. Mais je n’avais pas vraiment besoin qu’on me persuade de le faire car j’ai toujours soutenu Comic Relief, et je trouve qu’ils font un travail fantastique, alors j’ai répondu oui tout en précisant que je n’étais pas douée pour écrire des histoires courtes surtout si elles parlaient de Harry. J’ai tendance à faire du remplissage, donc j’ai proposé d’écrire entièrement certains des livres dont on n’avait que le titre dans les romans et c’est comme ça que tout a commencé. Et j’ai décidé d’en écrire deux parce que je les avais tout les deux en tête et je n’arrivais pas à me décider.

Au Royaume-Uni, tout l’argent récolté a été reversé à Comic Relief (RU). Est-ce le cas dans les autres pays également, alors que Comic Relief n’y est pas aussi connu ?
Oui, il se passe la même chose dans les autres pays. L’argent récolté en dehors de la Grande-Bretagne va être versé à un fond international d’aide aux enfants des pays les plus défavorisés, et c’est un vrai miracle que chaque organisme qui touche un pourcentage sur la vente du livre en temps normal ait accepté de renoncer à ses parts. Ainsi presque tout l’argent tiré de la vente ira à ces fonds.

Quand les gens achètent le livre, quelle somme d’argent touche l’association ?
Chaque maillon de la chaîne qui normalement touche des bénéfices sur la production et la diffusion du livre (c’est-à-dire les libraires, les imprimeurs, les fournisseurs de papier, les éditeurs et moi-même) a accepté de renoncer à son argent et nous donnons ces parts à Comic Relief, ce qui représente environ 80% du prix du livre.

Combien d’argent espérez-vous récolter ?
Autant que possible, des millions et des millions. La chose importante à se rappeler est que chaque livre acheté peut faire la différence dans la vie de quelqu’un qui n’a pas beaucoup de sous. Donc c’est important de se souvenir que le fait d’acheter un livre en le payant avec votre argent de poche par exemple pourra changer la vie de quelqu’un de votre âge vivant quelque part ailleurs dans le monde.

Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans l’action entreprise par Comic Relief UK ?
J’aime beaucoup de choses chez Comic Relief. Déjà ils ont un « Golden Pound principal » ce qui signifie que chaque centime qui leur est donné, ou n’importe quelle somme d’argent, sert directement à la cause. Et ça c’est bien. C’est une idée merveilleuse que de penser que le rire peut être utilisé pour combattre les tragédies, la pauvreté et la souffrance, et c’est ce que je trouve le plus beau.

Avez-vous mis du temps à écrire ces livres ?
Pas tant que ça. Je les ai commencés juste après avoir fini le tome 4, alors comparé à ce pavé, qui, vous le savez probablement déjà, est un livre très, très long, ça n’a pas pris longtemps.

Dans l’un d’eux, on trouve des commentaires écrits par Harry. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ?
Juste Harry et Ron qui gribouillent dans le livre, comme on fait tous avec nos livres de classe. On fait des dessins dessus, en tous cas moi j’ai toujours écrit sur les miens. Les profs qui liront cela ne seront pas très contents que je le dise, mais c’est vrai non ? Donc ils ont juste griffonné des trucs et se sont même écrit des insultes, le nom de leur équipe de Quidditch préférée et des choses de ce genre.