dimanche 16 décembre 2018
Accueil / À propos / Les livres / Harry Potter à l’École des Sorciers

Harry Potter à l’École des Sorciers

Ressources

Dessin de la couverture de Harry Potter à l'Ecole des Sorciers
Dessin de la couverture de Harry Potter à l’Ecole des Sorciers © Gallimard Jeunesse et Jean-Claude Götting

Données diverses

Auteur : J.K. Rowling.
Première édition britannique : 1er juillet 1997, Bloomsbury Books.
Titre correct : Harry Potter et la Pierre Philosophale.
Titre original : Harry Potter and the Philosopher’s Stone.
Première édition française : 1998, Gallimard Jeunesse.
Traduction française : Jean-François Ménard.
Illustrations : Jean-Claude Götting.

Dédicace

Pour Jessica, qui adore les histoires, pour Anne, qui les adorait aussi, et pour Di, qui a été la première à entendre celle-ci.

Autres versions

    • Version audio
  • Version anglaise par Stephen Fry

chez BBC Audiobooks

Divers

Infos diverses

Le titre original se réfère à une pierre recherchée par les alchimistes, réputée pour transformer tous les métaux en or et garantir l’immortalité (Ndt : même si c’est plus une quête symbolique qu’une vraie pierre proprement dite).

Ndt : comme on peut le remarquer, le titre a été changé à tort par Gallimard. Catherine Bon de Sairigné, de la section Littérature chez Gallimard Jeunesse à Paris, me [Quentin] l’a brièvement expliqué dans un e-mail daté du 26 avril 2005 :

  • Quant au titre français du premier tome, il avait été choisi car plus fort et plus explicite que la traduction littérale de l’anglais pour un public français.

Je pense qu’ils auraient pu garder le même titre, ça aurait été aussi explicite. On aurait de toute façon découvert dans le livre que Harry va à une « école des sorciers », tout comme les anglophones l’ont découvert, alors que leur titre parle directement d’une « pierre philosophale », alors qu’à la base eux non plus ne connaissaient pas Harry Potter. De plus, cela rompt l’esprit des titres, qui fonctionne sur un système « Harry Potter et le/la […] ». Qui aurait été dérangé par Harry Potter et la Pierre Philosophale ? Quelle différence cela fait-il pour un public francophone ?…

Le titre américain a aussi été changé (Philosopher devenant Sorcerer [sorcier]) car les enfants n’auraient pas voulu lire un livre avec philosophe dans le titre. Oui, c’est fou… C’est d’ailleurs pour ça que dans le Lexicon on peut voir les abréviations PS et SS.

Un jour peut-être EHP utilisera le titre corrigé, donc Harry Potter et la Pierre Philosophale, pour rattraper cette « traduction » malheureuse. Nos traductions passent toujours d’abord par les traductions officielles de Ménard, mais dans ce cas-ci, on pourrait peut-être faire une exception.

Commentaires de l’auteur sur ce livre

Q : Réécrivez-vous beaucoup ?
R : Une grande quantité. Un jour, par contre, je me suis assise et j’ai écrit quelque chose de bout en bout que j’ai laissé tel quel. C’était le chapitre de l’Ecole des Sorciers où Harry apprend à voler. Je m’en souviens comme si c’était hier – cette vieille histoire que nous avons entendu un million de fois : ma fille s’était endormie durant un beau jour ensoleillé. Je me suis assise dans un café et j’ai écrit ce chapitre du début à la fin. Je pense que j’ai changé deux mots. C’est très inhabituel pour moi (Nr).

Q : Cela vous dérange-t-il qu’en Amérique on ait modifié le titre de votre premier livre ?
R : Ce titre a été modifié, mais honnêtement, cela s’est fait avec mon consentement. Maintenant, je regrette d’avoir accepté mais c’était mon premier livre et j’étais si reconnaissante que quelqu’un me publie que je voulais qu’ils soient contents (CR).
Récompenses
Prix du Livre Nestlé Smarties 1997, Médaille d’Or 9-11 ans, Children Book Award FCbg 1997 toutes catégories et catégorie du roman le plus long, Birmingham Cable’s Children Book Award 1997, livre de poche Young Telegraph de l’année 1998, récompense des livres anglais 1997 : Children’s Book Award 1997, Sheffield’s Children’s Book Award 1998, Whitaker’s Platinum Book Award 2001.

Récompenses

Prix du Livre Nestlé Smarties 1997, Médaille d’Or 9-11 ans, Children Book Award FCbg 1997 toutes catégories et catégorie du roman le plus long, Birmingham Cable’s Children Book Award 1997, livre de poche Young Telegraph de l’année 1998, récompense des livres anglais 1997 : Children’s Book Award 1997, Sheffield’s Children’s Book Award 1998, Whitaker’s Platinum Book Award 2001.