mercredi 17 juillet 2019
Accueil / Le Monde magique / Les sorciers / Citations des personnages principaux / Citations par et à propos de Filius Flitwick

Citations par et à propos de Filius Flitwick

Citations…

(les passages en italique ne sont pas présents dans toutes les éditions)

Harry Potter à l’École des Sorciers

  • Flitwick, le professeur d’enchantements, était un minuscule sorcier qui devait monter sur une pile de livres pour voir par-dessus son bureau. Au début de leur premier cours, pendant qu’il faisait l’appel, il poussa un petit cri aigu en voyant le nom de Harry et tomba à la renverse. (ES7)
  • Avant que Ron ait eu le temps de répondre, le professeur Flitwick apparut à côté de Malefoy.
    – J’espère que vous n’êtes pas en train de vous disputer ? couina le professeur.
    – Potter s’est fait envoyer un balai, dit Malefoy.
    – Oui, oui, bien sûr, répondit le professeur Flitwick en gratifiant Harry d’un sourire rayonnant. Le professeur McGonagall m’a mis au courant. De quel modèle s’agit-il ?
    – C’est un Nimbus 2000, Monsieur, dit Harry qui s’efforça de ne pas éclater de rire devant l’expression horrifiée de Malefoy. Et c’est grâce à Malefoy que j’ai pu l’avoir. » (ES10)
  • Tous trois suivirent Hagrid et son arbre jusqu’à la Grande Salle où le professeur McGonagall et le professeur Flitwick s’affairaient à installer les décorations. (…) Le professeur Flitwick (…) faisait apparaître au bout de sa baguette magique des boules d’or qu’il accrochait aux branches du nouveau sapin. (ES12)
  • Il y eut aussi un examen pratique. Le professeur Flitwick les appela un par un dans sa classe pour voir s’ils arrivaient à faire danser un ananas sur une table. (ES16)

Harry Potter et la Chambre des Secrets

  • Hedwige en voulait toujours à Harry de son désastreux atterrissage en voiture et la baguette magique de Ron continuait à ne pas fonctionner correctement, se surpassant le vendredi matin en échappant à la main de Ron pour frapper le vieux et minuscule professeur Flitwick juste entre les deux yeux, créant un gros furoncle vert et palpitant où elle l’avait frappé. Harry ne fut pas fâché de voir le week-end arriver. (CS7)
  • – Et ça ne s’arrête pas là ! Je suis sûr que mes collègues vont vouloir être dans cet esprit pour l’occasion ! Pourquoi ne pas demander au professeur Rogue de vous montrer comment préparer un Philtre d’Amour ? Et tant que l’on y est, le professeur Flitwick en sait plus à propos des sortilèges de Séduction que n’importe quel sorcier que j’ai jamais rencontré, le vieux chien sournois !
    Le professeur Flitwick enfouit son visage dans ses mains.
     (CS13)
  • – Le pire est arrivé, annonça-t-elle dans le silence. Une élève a été capturée par le monstre et emmenée dans la Chambre.
    Le professeur Flitwick (…) laissa échapper un petit cri aigu. Le professeur Chourave plaqua les mains contre son visage.
    – Comment pouvez-vous en être sûre ? demanda Rogue, la main crispée sur le dossier d’une chaise.
    – L’héritier de Serpentard a laissé un autre message, répondit le professeur McGonagall, le teint livide. Juste au-dessous du premier message, il a écrit : Son squelette reposera à jamais dans la Chambre.
    Le professeur Flitwick éclata en sanglots. (CS16)

Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban

  • L’atmosphère qui régnait à l’intérieur du château annonçait Noël. Le professeur Flitwick, qui enseignait les sortilèges, avait déjà décoré sa classe de petites fées scintillantes comme des chandelles (…). (PA10)

Harry Potter et la Coupe de Feu

  • Voyant que tout le monde avait l’esprit ailleurs, certains enseignants, comme le petit professeur Flitwick, renonçaient à faire normalement leurs cours. Le mercredi, Flitwick autorisa les élèves à jouer à ce qu’ils voulaient et passa la plus grande partie de l’heure à parler avec Harry du remarquable sortilège d’Attraction dont il avait fait usage pour accomplir la première tâche du tournoi. (CF22)
  • Ce jour-là, ils devaient apprendre le sortilège d’Expulsion – c’est-à-dire le contraire du sortilège d’Attraction. Afin d’éviter tout risque d’accident, le professeur Flitwick leur avait donné une pile de coussins qu’ils pouvaient faire voler à travers la salle sans blesser personne en cas d’erreur de trajectoire. Neville visait si mal, cependant, qu’il envoyait par erreur d’autres projectiles beaucoup plus lourds à l’autre bout de la classe – le professeur Flitwick, par exemple. (CF26)

Voir aussi