mercredi 12 décembre 2018

Règles du Quidditch

par Jeff Shear

Harry découvrant le Vif d'or (détail) dans ES/f
Harry découvrant le Vif d’or (détail) dans ES/f © 2001 Warner Bros.

Le Quidditch se joue au-dessus du sol sur des balais. Il y a une zone de but à chaque extrémité du terrain. L’aire de jeu est appelée le terrain de Quidditch. On utilise trois types de balles différents : le Souafle sert à marquer des points. Il est fait en cuir et mesure environ 30 cm de diamètre ; il a subi plusieurs changements à travers les siècles. Le Cognard est sans doute la balle la plus dangereuse : il vole dans les airs et des joueurs appelés Batteurs sont chargés de le frapper. De graves blessures peuvent être causées par un Cognard et certains joueurs tombent de leur balai, déséquilibrés. La troisième et la plus importante des balles est le Vif d’or. C’est une petite balle pourvues d’ailes. Le tout premier Vif était un minuscule oiseau, mais un changement dans les règles a rendu illégal l’usage du volatile pour le jeu. L’actuel modèle de balle ailée a été inventé par Bowman Wright, de Godric’s Hollow. Si l’attrapeur réussit à se saisir du Vif d’or, son équipe gagne 150 points d’un coupe et fait remporter la plupart du temps la victoire à son équipe. Ces trois balles sont ensorcelées.

À chaque extrémité du terrain de Quidditch se trouvent trois anneaux à travers lesquels le Souafle doit passer pour marquer des points. Au centre du terrain se trouve un cercle, c’est de là que les balles sont lancées quand le match débute. Une fois les balles lancées, les joueurs se rassemblent au sol et s’envolent au coup de sifflet de l’arbitre. Durant le jeu, un joueur peut faire une faute ou enfreindre une règle. Voici quelques-unes des fautes qu’un joueur peut être amené à commettre : un Hochequeue (quand un adversaire saisit la queue d’un balai pour ralentir ou gêner), un Tranchefoule (faits par les batteurs uniquement ; lorsque l’un d’eux frappe un Cognard en direction de la foule, provoquant ainsi un arrêt de jeu pendant que les officiels se précipitent pour protéger les spectateurs. Utilisé parfois par des joueurs peu scrupuleux pour empêcher un Poursuiveur adverse de marquer).