lundi 21 janvier 2019
Accueil / À propos / Essais / La magie moldue

La magie moldue

par Ravenclaw Rambler, le 15/07/2007.

Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie.

La citation ci-dessus a été formulé par Arthur C. Clarke comme sa Troisième Loi, dans Report on Planet Three (12). Cet essai compare les différentes technologies disponibles dans le monde magique et dans le monde moldu.

Les artefacts magiques

Les artefacts aux propriétés magiques sont très courants dans le monde magique décrit dans les livres de J.K. Rowling. Certains d’entre eux sont comparables à leur équivalent moldu par la forme et par leur principale fonction, mais ont un comportement magique en plus. Citons par exemple le Magicobus, la voiture des Weasley, le Poudlard Express, et le canot à moteur utilisé par Hagrid et Harry pour partir de la cabane au sommet du rocher, chacun est un moyen de transport qui serait visuellement identifié comme moldu. Il y a aussi les mutliplettes utilisées par Harry lors de la Finale de la Coupe du Monde de Quidditch (CF8), et les chaudrons comme celui qui est acheté pour Ginny dans CS4, qui est juste un récipient, mais, comme la voiture, semble avoir plus d’espace à l’intérieur que ses dimensions extérieures le laissent penser il est utilisé pour transporter tous ses autres achats, mais il est toujours facilement porté par l’enfant de 11 ans qu’est Ginny.

D’autres objets magiques ont la forme d’artefacts moldus mais des fonctions tout à fait différentes de leur équivalent moldu les balais et le Retourneur de Temps en sont de bons exemples. Il y a aussi des artefacts magiques qui n’ont de ressemblance proche avec aucun artefact moldu, ni par la forme ni par la fonction par exemple les Rapeltouts, les « >Pensines, et les Strutoscopes.

Leur fabrication

La fabrication des artefacts magiques n’est pas expliquée en détail dans les livres, mais la publicité pour le balai Eclair de Feu dans PA4 donne quelques explications, et on nous dit que la voiture des Weasleys est un artefact moldu qui a été enchanté pour lui donner la capacité de voler. D’autres artefacts magiques ont pu être produits par enchantement de la même manière 97 par exemple Hagrid semble avoir enchanté le canot dans ES5 pour qu’il soit auto-propulsé. Cet enchantement d’auto-propulsion doit être très facile, puisque même Hagrid 97 qui totalise moins de trois ans de scolarité à Poudlard 97 peut le faire. Cela rend assez incompréhensible la raison pour laquelle les diligences utilisées par les élèves pour faire le trajet de la gare de Pré-au-Lard à l’école de Poudlard ne sont pas auto-propulsées de la même façon, comme la plupart des élèves le croient (PA5, CF11), mais doivent être tirées par des Sombrals, comme cela nous est révélé dans OP10.

Une autre possibilité pour la création d’artefacts magiques est la Métamorphose, mais ce procédé a clairement ses limites : si la Métamorphose pouvait être utilisée pour faire tout et n’importe quoi, il n’y aurait pas de sorciers pauvres comme les Weasleys 97 ils pourraient simplement transformer quelque chose de bon marché en quelque chose de plus de valeur. Il est possible, peut-être, que la Métamorphose ait seulement un effet temporaire ?

La technologie moldue

Tout comme les moldus ne comprennent pas la magie, la plus grande partie de la technologie moderne est un mystère pour la société sorcière, et doit vraiment avoir l’air, pour un sorcier, de fonctionner par quelque mécanisme inconnu comme en témoigne la fascination d’Arthur Weasley pour les mystérieuses façons dont les moldus se débrouillent sans magie, par exemple par ses commentaires lors de sa visite aux Dursley dans CF4 et dans le Métro de Londres dans OP7.

Cependant, la société sorcière n’est pas aussi primitive dans le domaine de la technologie que, disons, pendant l’âge de pierre. Les descriptions de la vie dans le monde magique semblent suggérer que beaucoup de la technologie moldue, même ce qui a été développé relativement récemment, est au moins familière aux sorciers. Les sorciers ont le feu (bien qu’il ne soit pas nécessairement généré de la même manière que les moldus), l’agriculture (bien que les animaux qu’ils élèvent et les plantes qu’ils cultivent soient assez peu communs selon les normes moldus) : même les rails à Gringotts, et les ascenseurs au Ministère de la Magie.

Les vêtements sorciers

Les sorciers aussi se servent de vêtements, bien que la mode soit assez différente de celle portée par les moldus. Dans les films les enfants sont montrés avec des robes de style académique par-dessus un uniforme typique des collèges britanniques pendant les cours, et des vêtements moldus ordinaires le reste du temps (voyez par exemple la séquence du Retourneur de Temps dans PA/f) ; pourtant, les livres indiquent que les vêtements sorciers sont très différents des habits moldus. Ils doivent se changer et mettre leur robes quand le Poudlard Express approche de l’arrivée (ES6, CF11) et les vêtements moldus des enfants doivent les avoir suivis au Square Grimmaurd afin qu’ils puissent emprunter le Métro de Londres pour aller voir M. Weasley à Sainte Mangouste (OP22). Le fait que les vêtements sorciers diffèrent significativement de la mode moldue est aussi évident avec l’objection du vieil Archie contre la consigne de porter un pantalon à la Finale de la Coupe du Monde de Quidditch : 93J’aime bien que mon intimité puisse respirer à son aise, et avec l’exhibition du caleçon gris de Rogue quand James Potter le suspend la tête en bas (OP28) : on peut conclure de ces évènements que LES SORCIERS NE PORTENT PAS DE PANTALONS ! (bien que par bonheur Rogue, contrairement à Archie, porte des caleçons !)

La technologie inutilisée par les sorciers

La technique-clé utilisée par les moldus que les sorciers semblent ne pas avoir maîtrisé est l’électricité, qui est un total mystère pour les sorciers (Arthur Weasley en est si peu familier qu’il n’en connaît même pas le nom exact (93they run off eckeltrricity, do they?94 CF4). L’électromagnétisme fut découvert par Oersted en 1821, et l’induction électromagnétique (le principe derrière le générateur électrique et le moteur électrique) par Faraday dix ans plus tard. L’industrie lourde et l’électricité allaient transformer le monde moldu, mais les sorciers n’en avaient pas besoin ils avaient déjà la magie pour atteindre les mêmes buts.

Considérez les expériences quotidiennes suivantes :

  • parler à des gens n’importe où dans le monde
  • créer le son d’un immense orchesrte à partir d’une petite boîte
  • voir ce qui se passe n’importe où sur la planète, ou même sur d’autres planètes
  • voir vivre et bouger des gens qui sont morts un siècle avant
  • voir, et s’y déplacer dedans, des mondes qui n’ont pas d’existence réelle
  • inonder une pièce de lumière en touchant un petit panneau sur le mur
  • entrer dans une petite pièce, voir les portes se fermer par une main invisible, ressentir une étrange sensation dans les jambes et l’estomac, et puis voir les portes se rouvrir pour révéler que l’extérieur de la pièce a été complètement transformé !
  • voyager dans un véhicule qui n’est tiré par aucun mécanisme visible, et va plus vite que n’importe quel animal ne le peut
  • voler
  • comme je suis en train de le faire en écrivant ceci, obtenir des informations à partir d’une source située à l’autre bout du monde, écrire les résultats de cette recherche, et envoyer ces résultats à une autre personne dans un autre pays, le tout en restant tout le temps assis chez moi.

Les moldus modernes peuvent faire tout ce qui est sur la liste ci-dessus malgré qu’ils soient censés n’avoir aucune aptitude magique. Nous avons les téléphones, les baladeurs mp3, la télévision, les films, la réalité virtuelle, la lumière électrique, les ascenceurs, les moteurs de voiture, les avions, Internet. Les principes sur lesquels certains de ces appareils fonctionnent seraient compréhensibles à des scientifiques de périodes antérieures Leonardo avait conçu un hélicoptère, et le principe de la machine à vapeur était connu des Grecs antiques mais aucun d’eux n’était en mesure de rendre concrètes de telles choses, et pour n’importe qui au 18ème siècle ou avant, la plupart de ces expériences aurait en effet semblé, comme le dit Arthur C. Clarke, être de la magie. Même la Pierre Philosophale, qui peut changer du métal de base en or, a un équivalent moldu les réactions qui se font dans les centrales nucléaires change un élément chimique en un autre.

On voit dans les livres Harry Potter que la plupart des tours listés ci-dessus peuvent aussi être accomplis par la magie, comme le sortilège Lumos, la poudre de cheminette, les Pensines, les photos et tableaux animés, les escaliers mouvants qui mènent au bureau de Dumbledore, les véhicules auto-propulsés (les balais, et le canot de Hagrid dans ES5, les diligences utilisées pour amener les élèves à Poudlard bien que ce ne soit qu’en apparence (PA5, CF11, et qui se révèlent plus tard utiliser des sombrals à-demi visible (OP10).

Dans les temps anciens la magie avait une forte influence sur la vie quotidienne, et la sorcellerie et ceux qui la pratiquaient, bien que craints, étaient respectés. Il semblerait qu’au temps de l’âge des découvertes scientifiques et de la révolution industrielle, les moldus commencèrent à trouver possibles beaucoup de choses qui étaient auparavant le privilège de la communauté magique. Comme les moldus gagnaient plus de puissance et n’avaient plus du tout besoin de la magie, il y eut une période de crainte et de méfiance, et finalement la communauté magique créa le Code International du Secret de 1689 (RM16) et se cacha. Les procès de sorcellerie de Salem dans le Massachussets trois ans après montrent à quels niveaux de persécution les sorciers furent exposés.