Accueil / À propos / Essais / Ca aurait dû faire mal… Non ?

Ca aurait dû faire mal… Non ?

par Steve Vander Ark, mis à jour par Michele L. Worley, le 08/07/2002.

Comment un enfant de un an peut-il survivre à la destruction de la maison de ses parents ? Bon, un sortilège de mort c’est une chose, mais comment Harry aurait-il pu bloquer des tonnes de briques et de bois s’effondrant sur lui ? Et comme si cela ne suffisait pas, l’enfant se trouvait au second étage ! Il semblerait que la survie de Harry soit un exemple des protections que les sorciers possèderaient de façon innée contre les blessures accidentelles communes. Ils ne peuvent pas se faire tuer aussi facilement que les Moldus. Voici quelques exemples tirés des livres :

La famille de Neville pensait qu’il pouvait être un Cracmol. Pour le tester, son grand-oncle essaya de le prendre par surprise et faillit le tuer. Il le poussa dans l’océan depuis le bout d’une jetée, par exemple. Apparemment, la magie présente en lui, s’il en avait, aurait dû se manifester d’une façon quelconque. Puis il fut projeté par une fenêtre et rebondit lors de sa chute ! Cette protection innée indiqua sa famille qu’il possédait bien des capacités magiques. Dans le Monde Moldu, ce grand-oncle aurait été poursuivi pour mise en danger d’un mineur. Dans le Monde Magique, ce fut une célébration.

Plusieurs joueurs de Quidditch se sont blessés de façon spectaculaire telle que se fracasser sur le sol à pleine vitesse. Krum prit une balle en fer de la taille d’une boule de bowling en pleine figure, et ne souffrit que d’un nez cassé – et pas par exemple de contusions ou d’un traumatisme crânien. Quand Harry fut frappé de la même manière par le Cognard de Crabbe au creux des reins, il fut seulement éjecté (OP19). Dans tous les cas, ils n’ont pas été gravement blessés et encore moins tués.

Neville de nouveau, cette fois lors du cours de vol. Il tombe de son balai une hauteur de six mètres. Six mètres. Peu importe qu’il soit tombé sur de l’herbe, cet enfant devrait être mort. Il s’en sort avec seulement un poignet cassé.

La réaction de Hagrid en apprenant que les Dursley ont dit à Harry que ses parents étaient morts est particulièrement éloquente. Il trouve risible l’idée qu’un accident de voiture aurait pu les tuer. Apparemment, même si les accidents de la route ne sont que trop mortels pour nous les Moldus, Hagrid ne s’en inquiète absolument pas.

Remarquons également que Harry, avant même de savoir qu’il était un sorcier, se plaça lui-même hors d’atteinte de Dudley et sa bande en lévitant jusqu’au toit de l’école (ou peut-être a-t-il transplané !). Il semble que les sorciers ont un système magique équivalent à un « airbag », et lorsqu’un danger surgit, celui-ci lance instantanément et involontairement un contre-sort ou un charme de protection quelconque. Il est également possible qu’ils aient un sens que les Moldus n’ont pas et qui leur permet de sentir le danger à l’avance. Après tout, Harry semble capable de sentir la présence de personnes qu’il ne peut pas voir (Sniffle, par exemple, ainsi que Winky et Croupton Jr. dans le bois). Quelque soit la façon dont marche ce mécanisme, les sorciers sont beaucoup moins fragiles que les Moldus. Ca doit être pas mal.