lundi 21 janvier 2019
Accueil / À propos / Essais / Une tapisserie élégamment tissée

Une tapisserie élégamment tissée

L’intrigue du Prisonnier d’Azkaban

par Amy Z., le 14/10/2001.

La confrontation

D’une certaine manière, il n’y a pas d’intrigue principale et unique dans le Prisonnier d’Azkaban, parce que l’un des candidats (le Quidditch) à ce titre manque de gravité et qu’un autre candidat (Sirius contre Harry) se révèle n’être qu’une illusion. Toutefois, j’aurais tendance à dire que le second est le fil conducteur du livre. On nous dit tôt dans l’histoire que Sirius Black veut tuer Harry, et nous savons qu’il y aura une confrontation à la fin – et elle aura bel et bien lieu. La seule raison pour laquelle, rétrospectivement, nous disons que « ce n’était pas le fil conducteur de l’histoire » est qu’il y a un retournement de situation. C’est pourquoi l’histoire n’a pas sa conclusion dans la Cabane hurlante, même si cette scène semble en être son point culminant.

Au-delà de cela, il y a un autre point d’intérêt : l’histoire passée des Maraudeurs (et de Rogue). Une des choses que j’aime dans ce livre est que, tandis que Harry vaque à ses occupations habituelles – des choses légères comme aller à Pré-au-Lard et jouer au Quidditch, des choses plus sérieuses comme entendre ses parents et faire face aux Détraqueurs – un autre drame a lieu, qui lui est invisible (tout comme à nous lors de la première lecture du livre) : il s’agit de l’histoire de Black, Lupin, Rogue, et, si on y pense bien, Pettigrow.

Nous pensons que l’histoire est celle de Black essayant de tuer Harry, et l’intrigue semble concentrée sur ce point ; mais en fait, ce n’est pas de cette histoire qu’il s’agit. Certes l’intrigue concerne Sirius mais d’une tout autre manière, et elle concerne Pettigrow tout autant, et juste au-delà des pages de ce volume, Voldemort.

Plus je pense à la manière dont est tissée l’intrigue de PA, plus celle-ci est impressionnante. JKR dirige tous ces fils rouges, et ils sont entrelacés de manière extraordinaire :

– Le fil le plus important pour Harry (Quidditch).

– Le fil émotionnel (Détraqueurs/James et Lily). Il est tissé avec le Quidditch. Sans lui, Harry ne pourrait pas continuer à entendre la voix de ses parents.

– Le fil qui mène l’intrigue (Sirius essayant de tuer Harry), tissé avec le fil apparemment trivial de Harry qui essaie de se rendre au village (ce fil est important en réalité du fait de l’intrigue liée à Sirius et parce qu’il nous fait découvrir la Carte du Maraudeur).

– La véritable histoire de Sirius (on trouve des preuves dans tout le livre que Sirius essayait de sauver Harry, ainsi que des choses comme l’Eclair de Feu, brillamment lié au fil « Quidditch » mais installant le personnage de Sirius ainsi que sa relation avec Harry une fois que la vérité sera connue).

– La vraie et la fausse histoire de Pattenrond/ Croûtard-Pettigrow.

– L’emploi du temps de Hermione (et sa mauvaise humeur permanente), qui est une partie de l’histoire de moindre importance et qui apporte une touche d’humour, mais qui devient une partie centrale de l’intrigue à la fin.

– Le fil Buck, qui paraît concerner Hagrid et Drago, mais qui devient lui aussi central à la fin.

– Le personnage de Trelawney et la divination – et les arguments pour savoir s’il fallait prendre cette matière au sérieux ou non.

– Le personnage de Lupin – qui sera probablement à la base d’histoires à venir dans OP et (je touche du bois) au-delà.

– Le personnage de Rogue, qu’on voit peu dans ce livre mais dont l’histoire personnelle ici révélée prépare les révélations de CF, particulièrement poignantes s’il est révélé dans les livres post-CF qu’il était l’espion qui a prévenu Dumbledore que Voldemort était après les Potter.

Tout cela s’équivaut. Les parties de l’histoire qui semblaient triviales se sont révélées centrales (Pattenrond contre Croûtard), ou ont servi à introduire d’autres éléments essentiels à l’intrigue (le Quidditch, par exemple, amène Sirius en tant que parrain, et le problème des Détraqueurs/James et Lily). Les vrais drames se situent largement sous la surface (les interactions entre les Maraudeurs eux-mêmes et entre les Maraudeurs et les personnes de leur génération). C’est incroyable.

Ndt : il est fort déplorable que l’épisode des Maraudeurs et le fait qu’ils soient les créateurs de la Carte du Maraudeur ait été complètement zappé dans PA/f.