lundi 21 octobre 2019
Accueil / À propos / Essais / L'évolution de l'image des grandes personnes dans les livres Harry Potter

L'évolution de l'image des grandes personnes dans les livres Harry Potter

par Elizabeth Dalton, le 08/12/2001.

Les livres Harry Potter évoluent de livres d’enfant à davantage des livres d’adulte à mesure que Harry avance en âge, et j’ai remarqué une intéressante transition au long des quatre tomes jusque là, où beaucoup d’indices en disent long sur la manière dont un enfant de l’âge de Harry voit les grandes personnes dans notre monde :

ES : Les grandes personnes sont un fléau. Elles sont stupides, désagréables, ou au mieux amusantes. Habituellement elles essayent de vous empêcher de faire ce vous voulez. Ils ne vous disent jamais rien. Mais si les choses tournent vraiment mal, les quelques rares « bonnes » grandes personnes peuvent d’habitude réparer ça.

CS : Les grandes personnes peuvent être un petit peu intéressantes, mais en général elles semblent toujours juste vouloir dicter des règles, et elles ne donnent pas plus qu’une pincée d’aide. Certains d’entre eux sont des menteurs. Très peu sont vraiment utiles, mais ils ne répondent toujours pas aux questions de la manière dont ils le devraient.

PA : Certaines grandes personnes sont assez cool — en particulier ceux qui ne vous traitent pas comme des enfants. Les grandes personnes peuvent avoir des problèmes dont vous ne savez rien. Certains d’entre eux sont plus mauvais que vous le supposiez — d’une manière qui rend moins importantes les « mauvaises » grandes personnes que vous connaissez déjà. Certains grandes personnes peuvent savoir quelque chose qui vaut le coup de l’apprendre. Au moins maintenant de temps en temps ils vous disent des choses que vous avez besoin de savoir. Certains d’entre eux, en tous cas.

CF : Les grandes personnes ont des tas de problèmes dont vous ne vous êtes jamais rendu compte et dont vous ne savez rien. Ils ont des passés, reviennent souvent sur des évènements qui se sont passés quand vous n’étiez même pas né. Ils n’ont pas les choses sous contrôle de la manière dont vous le pensiez. Ils ne peuvent pas vous protéger des mauvaises choses autant que vous le croyiez. Du côté des avantages, ils peuvent écouter mieux que vous l’auriez pensé, et s’il y a quelque chose, vous pouvez espérer qu’ils iront vous dire certaines choses. Certains d’entre eux sont même plus puissants que vous pensiez qu’ils puissent l’être quand vous aviez onze ans. Mais ils ne peuvent pas être à proximité en permanence pour vous secourir.

Je prédis que dans les futurs tomes, pendant que Harry s’approche lui-même d’un « grand », il s’approchera de plus en plus près d’un point de vue tel que celui-là :

Les grandes personnes sont juste des gens (comme vous). Certains sont bons, d’autres sont mauvais. Certains peuvent avoir des raisons dont vous ne savez ou comprennez rien pour agir comme ils le font. Certains sont plus puissants que vous, certains moins aussi. Certains sont plus sages que vous, certains moins aussi. Tous sont mortels. Et vous aussi.