Service des Transmissions Magiques L'Encyclopédie Harry Potter L'Encyclopédie Harry PotterLa Pensine Le Repaire de Rowling La Gazette du Sorcier ForumsLes Galeries de Poudlard
Menu
Aidez-nous, faites un don !
Ministère de la Magie Ecole de Sorcellerie PoudlardMagie et théorie magique IndexMonde MolduLes MoldusL'Encyclopédie des MoldusMagie et théorie magiqueLe Bestiaire Monde MagiqueL'Atlas du Monde MagiquePlantes communes et magiques Objets et Machines MagiquesDivers Le Manuel du QuidditchChronologiesChronologies généralesCalendriersChronologies des personnages principauxAide/Au sujet de...A propos des livresA propos des filmsA propos des jeux vidéoEssaisFoire Aux QuestionsAbréviationsSourcesRechercherRetour Les sorciers L'Encyclopédie des SortsCréatures nommées L'Encyclopédie des PotionsForumsLes Galeries de Poudlard

Citations par et à propos de Drago Malefoy

Citations...

Harry Potter à l'Ecole des Sorciers

  • - Mon père est en train de m'acheter mes livres dans le magasin d'à côté et ma mère est allée me chercher une baguette magique à l'autre bout de la rue, dit le garçon d'une voix traînante. Ensuite, je compte les emmener faire un tour du côté des balais de course. Je ne vois pas pourquoi les élèves de première année n'auraient pas le droit d'avoir leur propre balai. J'arriverai bien à convaincre mon père de m'en acheter un et je m'arrangerai pour le faire passer en douce au collège. (ES5)
  • A propos du Quidditch : - Moi, oui. Mon père dit que ce serait un scandale si je n'étais pas sélectionné dans l'équipe. (PS5)
  • - En fait, on ne peut pas vraiment savoir avant d'être sur place. Mais moi, je suis sûr d'aller à Serpentard, toute ma famille y a toujours été. Tu t'imagines, se retrouver à Poufsouffle ? Je préférerais m'en aller tout de suite. (ES5)
  • A propos de Hagrid : - C'est ça. On m'a dit que c'était une espèce de sauvage. Il habite dans une cabane, dans le parc de Poudlard, et il se soûle de temps en temps. Quand il est ivre, il essaye de faire des tours de magie et finit toujours par mettre le feu à son lit. (ES5)
  • - A mon avis, Poudlard devrait leur être exclusivement réservé. Ceux qui viennent d'autres familles ne sont pas comme nous, ils n'ont pas eu la même éducation. Certains d'entre eux n'avaient même jamais entendu parler de Poudlard avant de recevoir leur lettre, tu te rends compte ? Je pense que l'école ne devrait accepter que les enfants issus des vieilles familles de sorciers. Au fait, comment tu t'appelles ? (ES5)
  • - Mon nom te fait rire ? Inutile de te demander le tien. Mon père m'a dit que tous les Weasley ont les cheveux roux, des taches de rousseur et beaucoup trop d'enfants pour pouvoir les nourrir.
    [...] - Fais bien attention à qui tu fréquentes, Potter. Si tu veux éviter les gens douteux, je peux te donner des conseils. (ES6)
  • - Si j'étais toi, je serais un peu plus prudent, Potter, dit-il lentement. Si tu n'es pas plus poli, tu vas finir comme tes parents. Eux aussi ont manqué de prudence. Si tu trames avec de la racaille comme les Weasley ou ce Hagrid, ils finiront par déteindre sur toi. (ES6)
  • - Vous voulez vous battre, tous les deux ? lança Malefoy avec mépris. (ES6)
  • - Oh, mais on n'a pas du tout l'intention de s'en aller, pas vrai, les gars ? On a fini toutes nos provisions et vous avez l'air d'en avoir encore. (ES6)
  • Ron : [...] Je sais que Malefoy se vante toujours d'être un grand joueur de Quidditch, mais ça ne coûte rien de le dire. (ES9)
  • A propos du Rapeltout : - Je vais le laisser quelque part pour que ce pauvre Neville puisse le retrouver. Au sommet d'un arbre, par exemple. (ES9)
  • - Je te prends quand tu veux, dit Malefoy, vexé. Cette nuit si ça te convient. Duel de sorciers. Baguettes magiques uniquement, pas de contact physique. Qu'est-ce qu'il y a ? Tu ne sais pas ce que c'est qu'un duel de sorciers ? (ES9)
  • - Qu'est-ce que tu en sais, Weasley, répliqua Malefoy. Tu n'aurais même pas de quoi te payer la moitié d'une poignée. Toi et tes frères, vous les achetez brindille par brindille. (ES10)
  • - Je plains beaucoup les malheureux qui devront rester à Poudlard pendant les vacances parce que personne n'en veut à la maison, lança un jour Malefoy pendant un cours de potions. (ES12)
  • - Vous pourriez dégager le chemin ? lança derrière eux la voix sèche de Malefoy. Tu essayes de te faire un peu d'argent de poche, Weasley ? Tu vises la place de garde-chasse quand tu sortiras de Poudlard ? C'est vrai que pour quelqu'un de ta famille, la cabane de Hagrid doit avoir l'air d'un palace. (ES12)
  • Quelqu'un venait de le frapper derrière la tête. C'était Malefoy.
    - Désolé, Weasley, dit-il, je ne t'avais pas vu.
    Malefoy adressa un large sourire à Crabbe et à Goyle.
    - Je me demande combien de temps Potter va réussir à rester sur son balai, reprit-il. Quelqu'un veut parier ? A ton avis, Weasley ? (ES13)
  • - Vous savez comment ils choisissent leurs joueurs dans l'équipe de Gryffondor ? dit Malefoy, alors que Rogue accordait aux Poufsouffle un nouveau penalty tout aussi injustifié. Ils vont chercher les gens qui leur font pitié. Par exemple, ils ont pris Potter parce qu'il n'a pas de parents, les Weasley parce qu'ils n'ont pas d'argent et ils vont sûrement prendre Neville Londubat parce qu'il n'a pas de cerveau. (ES13)
  • - Si le cerveau était en or, tu [Neville] serais encore plus pauvre que Weasley, ce qui n'est pas peu dire. (ES13)
  • Quand Harry repéra le Vif : - Tu as de la chance, Weasley. Potter a dû voir une pièce de monnaie par terre, dit Malefoy. (ES13)
  • - La forêt ? dit-il d'un ton qui avait perdu sa morgue habituelle. On ne va quand même pas y aller en pleine nuit ! Il y a des tas de bestioles, là-dedans, même des loups-garous d'après ce qu'on m'a dit. (ES15)
  • - Il n'y a que les domestiques qui vont dans la forêt, pas les élèves, protesta Malefoy. Je croyais qu'on allait nous faire copier des lignes, ou quelque chose dans ce goût-là. Si mon père apprenait qu'on m'oblige à... (ES15)
  • - Et qu'est-ce qui se passe si le je-ne-sais-quoi qui a blessé la licorne nous trouve avant ? demanda Malefoy sans parvenir à dissimuler la terreur qui altérait sa voix.
    [...]
    - Je veux Crockdur avec moi, dit précipitamment Malefoy... (ES15)
  • - AAAAAAAAAAAAAAAAARGH !
    Malefoy laissa échapper un terrible hurlement et prit aussitôt la fuite... (ES15)

Harry Potter et la Chambre des Secrets

  • - Drago Malefoy, dit Harry. Il me déteste. (CS3)
  • Drago à son père : - Je croyais que tu voulais me faire un cadeau. (CS4)
  • - A quoi bon, si je ne suis même pas dans l'équipe du collège, répliqua Malefoy, avec mauvaise humeur. Harry Potter, lui, a eu un Nimbus 2000 l'année dernière. Par autorisation spéciale de Dumbledore pour qu'il puisse jouer dans l'équipe des Gryffondor. Il n'est même pas si bon que ça, c'est simplement parce qu'il est célèbre... célèbre à cause de cette stupide cicatrice sur le front... [...]
    - Tout le monde est persuadé qu'il est tellement intelligent, le merveilleux Potter, avec sa cicatrice et son balai...
    - Tu m'as déjà répété ça une bonne douzaine de fois, dit Mr Malefoy... (CS4)
  • - J'espère qu'il deviendra autre chose qu'un voleur ou un pillard, répondit froidement Mr Malefoy.
    [...]
    - Mais après tout, c'est peut-être ce qui l'attend, s'il ne travaille pas mieux en classe, reprit Mr Malefoy plus froidement que jamais. (CS4)
  • - Ça a dû te faire plaisir, Potter ? dit alors une voix que Harry n'eut aucun mal à reconnaître.
    - Le célèbre Harry Potter, poursuivit Malefoy. Il ne peut même pas entrer dans une librairie sans faire la une des journaux. (CS4)
  • - Alors, Potter, tu t'es trouvé une petite amie ? ironisa Malefoy. (CS4)
  • - Ah, c'est toi, dit Ron qui regarda Malefoy comme s'il s'était agi d'une saleté sur la semelle de sa chaussure. (CS4)
  • - Une photo dédicacée ? Tu dédicaces des photos, maintenant, Potter ? (CS6)
  • - Jaloux ? dit Malefoy qui n'avait plus besoin de crier car la moitié des élèves présents dans la cour l'écoutaient attentivement. Jaloux de quoi ? Je n'ai pas envie d'être défiguré par une cicatrice, moi ! Je ne crois pas qu'il suffise d'avoir un trou dans la tête pour être plus fort que les autres. (CS6)
  • - Fais attention, Weasley, répliqua Malefoy d'un ton méprisant. Tu ferais mieux de te tenir tranquille, sinon, ta maman va venir te chercher. Il prit une voix perçante et hurla : SI JAMAIS TU REFAIS LA MOINDRE BÊTISE... (CS6)
  • - Weasley voudrait bien que tu lui dédicaces une photo, Potter, ironisa Malefoy. Il pourrait la vendre plus cher que sa maison. (CS6)
  • A propos des Nimbus 2001 : - Pas mal, non ? dit Malefoy d'une voix doucereuse. Mais peut-être que l'équipe des Gryffondor va réussir à trouver un peu d'or pour acheter de nouveaux balais, elle aussi. Vous pourriez donner vos Brossdur 5 à une tombola. Il y a peut-être un musée que ça intéressera. (CS7)
  • - Personne ne t'a demandé ton avis, à toi, espèce de Sang-de-Bourbe... (CS7)
  • - Tu prépares un ballet aérien, Potter ? cria Malefoy. (CS10)
  • - Arthur Weasley aime tellement les Moldus qu'il ferait mieux de casser en deux sa baguette magique et d'aller vivre avec eux, dit Malefoy d'un air méprisant. On ne dirait vraiment pas que les Weasley ont le sang-pur, quand on voit ce qu'ils font. (CS12)
  • [...] Ça m'étonne que La Gazette du Sorcier n'ait pas encore parlé de ces attaques, poursuivit-il d'un air songeur. Dumbledore doit faire tout ce qu'il peut pour étouffer l'affaire. Il va se faire renvoyer si ça continue. Mon père a toujours dit que la nomination de Dumbledore comme directeur est la pire chose qui soit jamais arrivée à cette école. Il adore les enfants de Moldus. Un directeur digne de ce nom n'aurait jamais admis ce rogaton de Crivey. (CS12)
  • - Saint Potter, l'ami des Sang-de-Bourbe, dit lentement Malefoy. Encore un qui ne se conduit pas comme un vrai sorcier, sinon, il ne se traînerait pas tout le temps avec cette parvenue d'Hermione Granger. Une vraie Sang-de-Bourbe, celle-là. Quand on pense qu'il y a des gens qui considèrent Potter comme l'héritier de Serpentard ! (CS12)
  • - Si seulement je savais qui c'est ! s'exclama alors Malefoy avec mauvaise humeur. Je pourrais l'aider. (CS12)
  • - Tu sais bien que non, Goyle, combien de fois faudra-t-il que je te le répète ? répliqua sèchement Malefoy. Et mon père ne veut rien me dire sur ce qui s'est passé la dernière fois que la Chambre des Secrets a été ouverte. Bien sûr, c'était il y a cinquante ans, donc avant qu'il soit élève ici, mais il connaît toute l'histoire. Seulement, il a peur que j'attire les soupçons si je sais trop de choses là-dessus. En tout cas, ce qui est sûr. c'est que la dernière fois que la Chambre a été ouverte, un Sang-de-Bourbe est mort. Alors il y aura sûrement un autre mort bientôt, simple question de temps... Et j'espère que ce sera Granger, ajouta-t-il d'un air réjoui. (CS12)
  • - Voyons, Goyle, Azkaban, la prison des sorciers, répondit Malefoy d'un air incrédule. Tu as vraiment l'esprit lent, mon pauvre vieux. Si tu continues comme ça, tu finiras par Marcher à reculons ! (CS12)
  • - Mon père m'a dit de ne pas me faire remarquer et de laisser agir l'héritier de Serpentard. Il dit qu'il faut débarrasser l'école de la racaille des Sang-de-Bourbe, mais que je ne dois pas m'en mêler. Il a suffisamment de soucis comme ça, en ce moment. Vous êtes au courant que le ministère de la Magie a fait une perquisition au manoir, la semaine dernière ? [...] Eh oui. Heureusement, ils n'ont quasiment rien trouvé. Mon père possède des choses très précieuses en matière de magie noire. Mais nous aussi, on a une chambre secrète, sous le parquet du grand salon... (CS12)
  • - Je me demande ce que Potter a écrit là-dedans, dit Malefoy qui n'avait pas remarqué la date inscrite sur le carnet.
    - Rends-lui ça, Malefoy, dit Percy d'un ton sévère.
    - Pas avant d'avoir regardé ce qu'il y a dedans, répliqua Malefoy. (CS13)
  • - J'ai toujours su que mon père arriverait à nous débarrasser de Dumbledore, dit-il sans se soucier de baisser la voix. Je vous ai dit qu'il a toujours pensé que Dumbledore était le pire directeur que l'école ait jamais eu. Peut-être qu'on va avoir un directeur digne de ce nom, maintenant, quelqu'un qui n'interdira pas qu'on ouvre la Chambre des Secrets. McGonagall ne va pas durer longtemps, elle assure l'intérim, c'est tout... [...] (à Rogue) Monsieur. Pourquoi ne seriez-vous pas candidat au poste de directeur ?(CS15)
  • - Si vous étiez candidat, vous auriez sûrement le vote de mon père, dit Malefoy avec un sourire entendu. Je vais dire à mon père que vous êtes le meilleur professeur de l'école, Monsieur. (CS15)
  • - Ça m'étonne que les Sang-de-Bourbe n'aient pas déjà fait leurs valises, reprit Malefoy. Je parie cinq Gallions que le prochain va mourir. Dommage que ça n'ait pas été Granger... (CS15)

Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban

  • - Tiens, regardez qui voilà, lança Malefoy de son habituelle voix traînante en ouvrant la porte du compartiment. Potter et son poteau. (PA5)
  • - Alors, Weasley, j'ai entendu dire que ton père avait enfin réussi à se procurer un peu d'or, cet été, dit Malefoy. J'espère que ta mère n'est pas morte sous le choc ? (PA5)
  • - Alors, il paraît que tu es tombé dans les pommes, Potter ? C'est vrai ce que dit Londubat ? Tu t'es vraiment évanoui ? (PA5)
  • - Toi aussi, tu t'es évanoui, Weasley ? lança Malefoy d'une voix sonore. Il t'a fait peur, ce vieux Détraqueur ? (PA5)
  • George leva les yeux et vit Malefoy qui faisait à nouveau semblant de s'évanouir de terreur.
    - Ce petit crétin, dit-il d'une voix calme. Il était beaucoup moins fier, hier soir, quand les Détraqueurs sont venus fouiller notre compartiment, tu te souviens, Fred ?
    - Il a failli faire pipi dans sa culotte, dit Fred en jetant à Malefoy un regard de mépris. (PA6)
  • - Oh, sommes-nous bêtes, dit Malefoy d'un ton goguenard. Il suffisait de les caresser ! On aurait dû le deviner tout de suite !
    - Je... je les trouvais plutôt drôles, dit Hagrid à Hermione d'une voix mal assurée.
    - Oh, extraordinairement drôles ! répliqua Malefoy. Quelle merveilleuse idée de nous faire acheter des livres qui essayent de nous dévorer la main ! (PA6)
  • - Vraiment, cette école est tombée bien bas, dit Malefoy d'une voix forte. Voilà que ce bon à rien est devenu professeur ! Mon père va avoir une attaque quand je lui raconterai ça... (PA6)
  • - C'est très facile, dit Malefoy de sa voix traînante, suffisamment fort pour être sûr que Harry l'entende. C'est forcément facile, si Potter y est arrivé... Je parie que tu n'es absolument pas dangereux, ajouta-t-il en s'adressant à l'hippogriffe. N'est-ce pas, espèce de grosse brute repoussante ? (PA6)
  • - Je meurs ! hurla Malefoy. Regardez, je meurs ! Cette bestiole m'a tué ! (PA6)
  • - Il joue la comédie, affirma Harry. Madame Pomfresh est capable de soigner n'importe quelle blessure. L'année dernière, elle m'a fait repousser la moitié des os. On peut compter sur Malefoy pour profiter au maximum de la situation. (PA6)
  • - Monsieur, dit Malefoy, il faudrait que quelqu'un m'aide à couper ces racines de marguerite. Je n'y arrive pas tout seul à cause de mon bras... (PA7)
  • Professeur, dit Malefoy de sa voix traînante, Weasley abîme mes racines. (PA7)
  • - Monsieur, il faudrait aussi que quelqu'un m'aide à peler ma figue sèche, dit Malefoy d'un ton amusé. (PA7)
  • - J'ai bien peur qu'il [Hagrid] n'ait pas beaucoup d'avenir comme professeur, dit Malefoy d'un ton faussement désolé. Mon père n'est pas très content de ce qui m'est arrivé...
    - Continue comme ça, Malefoy, et il va vraiment t'arriver quelque chose, gronda Ron.
    - Il a protesté auprès du conseil d'administration. Et aussi auprès du ministère de la Magie. Mon père a beaucoup d'influence, comme tu sais. Et avec la blessure que j'ai reçue... - il poussa un long soupir qui sonnait faux - qui sait si je retrouverai jamais l'usage de mon bras ?
    - Alors, c'est pour ça que tu fais toute cette comédie, dit Harry, dont la main tremblait tellement de colère qu'il décapita par mégarde une chenille morte. Pour essayer de faire renvoyer Hagrid ?
    - En partie, Potter, répondit Malefoy en baissant la voix. Mais il y a aussi d'autres avantages. Tiens, Weasley, coupe donc ma chenille pour moi. (PA7)
  • - Si j'étais à ta place, dit-il à voix basse, j'aurais déjà tenté quelque chose. Je ne resterais pas à l'école comme un gentil garçon, je sortirais d'ici pour aller le chercher [Black].
    - Qu'est-ce que tu racontes, Malefoy ? dit Ron d'un ton brusque.
    - Tu ne sais donc pas, Potter ? chuchota Malefoy en clignant ses petits yeux pâles.
    - Je ne sais pas quoi ?
    Malefoy laissa échapper un petit ricanement.
    - Tu préfères sans doute ne pas risquer ta peau et laisser les Détraqueurs faire le travail ? dit-il. Mais si j'étais toi, je me vengerais. J'essaierais de le retrouver moi-même. (PA7)
  • - Tu restes ici, Potter ? cria Malefoy qui se trouvait dans la file avec Crabbe et Goyle. Tu as peur de passer devant les Détraqueurs ? (PA8)
  • Ron : Et Malefoy serait ravi que tu sois réduit en petits morceaux, tout comme Pettigrow ! Essaye de comprendre: Malefoy espère que tu seras tué avant le match de Quidditch entre Gryffondor et Serpentard. (PA11)
  • - C'est pour ça qu'il n'a pas dit que ça venait de lui ! Il ne voulait pas qu'un imbécile du genre de Malefoy crie au favoritisme. Malefoy ! s'exclama Ron en éclatant d'un grand rire. Attends un peu qu'il te voie là-dessus ! Ça va le rendre malade ! (PA11)
  • - Tu es sûr que tu sauras piloter ce balai, Potter ? dit une voix traînante et glaciale.
    Drago Malefoy s'était approché pour jeter un coup d'oeil au balai, suivi de Crabbe et de Goyle.
    - Je pense que oui, répondit Harry d'un ton dégagé.
    - Il a beaucoup d'accessoires, n'est-ce pas ? dit Malefoy, les yeux pétillants de malveillance. Dommage qu'il n'ait pas de parachute... Au cas où un Détraqueur passerait par là...
    Crabbe et Goyle ricanèrent.
    - Dommage que tu ne puisses pas te greffer un troisième bras, répliqua Harry. Il pourrait peut-être attraper le Vif d'or à ta place. (PA13)
  • [...] Malefoy apparut, accompagné de Crabbe et de Goyle.
    Je devrais très vite recevoir un hibou de mon père, disait Malefoy. Il est allé à l'audience pour parler de ma blessure au bras... et témoigner que je n'ai pas pu m'en servir pendant trois mois...
    Crabbe et Goyle ricanèrent.
    - J'aimerais bien être là pour entendre ce crétin barbu essayer de se défendre... Vous pouvez être sûrs que cet hippogriffe n'en a plus pour longtemps... (PA14)
  • - J'imagine que tu serais ravi d'habiter là-dedans ? Au moins, tu aurais une chambre à toi. J'ai entendu dire que ta famille dormait dans une seule pièce... C'est vrai ? (PA14)
  • - On parlait justement de ton ami Hagrid, dit Malefoy à Ron. On essayait d'imaginer ce qu'il est en train de raconter à la Commission d'Examen des Créatures dangereuses. Tu crois qu'il va pleurer quand ils couperont la tête de son hippo... (PA14)
  • Rogue : Votre tête n'a pas le droit de se rendre là-bas. Aucune partie de votre corps n'a reçu l'autorisation d'aller à Pré-au-Lard.
    - Je le sais, répondit Harry en faisant de son mieux pour effacer de son visage toute trace de culphabilité ou de crainte. Il semblerait que Malefoy ait eu une hallucin... (PA14)
  • Drago parlant d'Hagrid : Regarde-le pleurnicher ! Jamais vu un type aussi lamentable, dit Malefoy. Et il est censé être professeur dans cette école !
    Harry et Ron s'avancèrent vers lui d'un air menaçant, mais Hermione fut la plus rapide.
    CLAC !
    De toutes ses forces, elle gifla Malefoy qui vacilla sous le choc. Stupéfaits, Harry, Ron, Crabbe et Goyle regardèrent Hermione lever à nouveau la main.
    Hermione ! dit Ron à voix basse en essayant de lui attraper la main avant qu'elle ne gifle à nouveau Malefoy.
    - Laisse-moi, Ron !
    Hermione sortit sa baguette magique. Malefoy recula d'un pas tandis que Crabbe et Goyle le regardaient, décontenancés, attendant ses instructions.
    - Venez, marmonna Malefoy.
    Un instant plus tard, tous trois avaient disparu dans les sous-sols du château. (PA15)
  • A propos des tactiques de Malefoy au Quidditch : ESPÈCE DE SALE TRICHEUR ! ria Lee Jordan dans le mégaphone en se tenant à distance du professeur McGonagall. ESPÈCE D'ABOMINABLE PETIT... (PA15)

Harry Potter et la Coupe de Feu

  • - Granger, je te signale qu'ils sont décidés à s'en prendre aux Moldus, répondit Malefoy. Tu as envie de montrer ta culotte en te promenant dans les airs ? Si c'est ça que tu veux, tu n'as qu'à rester où tu es... Ils viennent par ici et je suis sûr que ça nous ferait tous bien rire.
    - Hermione est une sorcière, répliqua Harry avec colère.
    - Pense ce que tu voudras, Potter, dit Malefoy avec un sourire mauvais. Si tu crois qu'ils ne sont pas capables de repérer une Sang-de-Bourbe, restez donc ici, tous les trois. (CF9)
  • Malefoy eut un petit rire.
    - Ils ont vite peur, dit-il d'un ton nonchalant. J'imagine que votre père vous a dit de vous cacher ? Qu'est-ce qu'il fabrique ? Il essaye d'aider les Moldus ?
    - Et tes parents, où sont-ils ? lança Harry, qui commençait à perdre patience. Là-bas, avec une cagoule sur la tête, probablement ?
    Malefoy, toujours souriant, se tourna vers lui.
    - Si c'était vrai, tu penses bien que je ne te le dirais pas, Potter, tu t'en doutes ? (CF9)
  • - Tu ferais mieux d'aller te cacher, avec ta grosse tête mal coiffée, lança Malefoy d'un ton méprisant. (CF9)
  • Entendu dans le train : -... En fait, mon père avait envisagé de m'envoyer faire mes études à Durmstrang plutôt qu'à Poudlard. Le directeur est un de ses amis. Vous savez ce qu'il pense de Dumbledore - ce type adore les Sang-de-Bourbe - et Durmstrang ne laisse pas entrer ce genre de racaille. Mais ma mère n'aimait pas l'idée que j'aille faire mes études dans un endroit éloigné. Mon père pense que Durmstrang a une position beaucoup plus sensée en ce qui concerne la magie noire. Là-bas, les élèves l'étudient. Ils n'ont pas ces cours idiots de défense contre les forces du Mal qu'on est obligés de subir à Poudlard... (CF11)
  • [...] On était dans la loge officielle...
    - Pour la première et la dernière fois de ta vie, Weasley. (CF11)
  • A propos de la robe de soirée de Ron : - Weasley... qu'est-ce que c'est que ça ? (CF11)
  • - Non mais, regardez-moi ça ! s'exclama Drago Malefoy d'un ton extasié, en déployant la robe de Ron pour la montrer à Crabbe et Goyle. Weasley, tu n'avais quand même pas l'intention de mettre ça ? C'était sûrement à la pointe de la mode en 1890, mais enfin... (CF11)
  • - Au fait... Tu as l'intention de t'inscrire, Weasley ? Tu vas essayer d'apporter un peu de gloire à ta famille ? Il y a aussi de l'argent enjeu... Imagine que tu gagnes, tu pourrais enfin t'offrir des vêtements convenables... (CF11)
  • Un sourire réjoui s'étala sur le visage blafard de Malefoy.
    - Ne me dites pas que vous n'êtes pas au courant ? s'écria-t-il d'un ton ravi. Weasley, tu as un père et un frère qui travaillent au ministère et tu ne sais même pas ? Mon Dieu, mais mon père m'en a parlé il y a une éternité... C'est Cornelius Fudge qui le lui a dit. Évidemment, mon père a toujours affaire aux plus hauts représentants du ministère... Peut-être que ton père à toi n'est pas à un niveau suffisamment élevé pour être au courant de ces choses-là, Weasley... Oui, ça doit être ça, ils n'abordent sûrement pas de sujets importants devant lui... (CF11)
  • - Je comprends maintenant pourquoi il est si important de les maintenir en vie, dit Malefoy d'un ton sarcastique. Qui n'a jamais rêvé d'avoir des animaux de compagnie qui brûlent, piquent et sucent le sang ? (CF13)
  • A Ron : - Tu te rends compte, Weasley, croassa-t-il, ils ne connaissent même pas son nom exact, c'est comme si ton père n'avait aucune existence. (CF13)
  • - Et il y a une photo, Weasley ! dit Malefoy en agitant le journal qu'il tenait bien en vue. Une photo de tes parents devant leur maison - si on peut appeler ça une maison ! Ta mère aurait peut-être intérêt à perdre quelques kilos, tu ne crois pas ?
    [...]
    - Ah oui, c'est vrai que tu es allé chez eux, cet été, Potter, lança Malefoy d'un air dédaigneux. Alors, dis-moi, est-ce que sa mère ressemble vraiment à un cochonnet ou bien c'est simplement la photo qui fait ça ? (CF13)
  • - Ne t'avise pas d'insulter ma mère, Potter !
    - Dans ce cas, ferme-la, répliqua Harry en s'en allant. (CF13)
  • Ron Weasley : - Ne me parlez surtout pas, dit Ron à voix basse...
    [...]
    - Et pourquoi est-ce qu'on ne doit pas te parler ? s'étonna Hermione.
    - Parce que je veux graver ça à tout jamais dans ma mémoire, répondit Ron, les yeux fermés, une expression d'extase sur le visage. Drago Malefoy, l'extraordinaire fouine bondissante... (CF13)
  • - Regardez, c'est le champion, dit-il à Crabbe et à Goyle dès qu'il fut suffisamment près de Harry pour être sûr qu'il l'entende. Vous avez vos carnets d'autographes ? Il vaut mieux lui demander sa signature maintenant, parce que ça m'étonnerait qu'il soit encore là très longtemps... La moitié des champions du Tournoi des Trois Sorciers sont morts pendant les épreuves... Combien de temps croyez-vous que Potter va tenir ? Je suis prêt à parier qu'il ne dépassera pas les dix premières minutes de la première tâche. (CF18)
  • A propos du Scroutt à pétards : - Emmener promener une de ces choses ? lança-t-il d'un air dégoûté en regardant une des boîtes. Et où est-ce qu'on est censé attacher la laisse ? Autour du dard, du pétard ou de la ventouse ? (CF18)
  • En portant les badges : - Ça te plaît, Potter ? lança Malefoy d'une voix sonore en voyant Harry approcher. Et ce n'est pas tout, regarde !
    Il appuya sur son badge et le message qu'il portait s'effaça, remplacé par un autre qui scintillait en lettres vertes :
    A BAS POTTER (CF18)
  • - Vas-y, Potter, dit tranquillement Malefoy qui avait saisi sa propre baguette. Maugrey n'est pas là pour te protéger, cette fois-ci. Alors, fais-le si tu as quelque chose dans le ventre... (CF18)
  • Parlant d'Hermione : - Tu plaisantes, Weasley ? dit Malefoy, qui était sorti derrière eux. Tu ne vas quand même pas me dire que quelqu'un a demandé à ça de l'accompagner au bal ? Une Sang-de-Bourbe aux dents de lapin ? (CF23)
  • Hermione : - Tu m'as l'air d'une petite fouine très nerveuse, Malefoy ! (CF23)
  • A propos de Hagrid : - Oh, personne ne l'a attaqué, Potter, si c'est ça que tu crois, dit Malefoy de sa voix doucereuse. Il a simplement trop honte de montrer son horrible grosse tête. (CF24)
  • - Je pense que ça devrait mettre un terme à la carrière d'enseignant de ce gros imbécile, répondit Malefoy, le regard étincelant. Un demi-géant... Et moi qui pensais qu'il avait simplement avalé une bouteille de Poussoss quand il était petit... Les mamans et les papas ne vont pas aimer ça du tout... Ils vont avoir peur que leurs enfants se fassent manger. Ha, ha ! (CF24)
  • - Alors, il vous manque votre copain métis ? murmurait-il sans cesse à Harry, après s'être assuré qu'il y avait un professeur à proximité pour ne pas risquer de représailles. Il vous manque, l'homme-éléphant ? (CF24)
  • - Hé, Potter ! Potter ! Comment ça va, la tête ? Tu te sens bien ? J'espère que tu ne vas pas piquer ta crise ! (CF31)
  • - On essaye de ne pas trop y penser ? dit Malefoy à voix basse. On fait comme si rien ne s'était passé ?
    - Sors d'ici, dit Harry.
    Il n'avait pas approché Malefoy depuis qu'il l'avait vu murmurer quelque chose à Crabbe et à Goyle pendant le discours de Dumbledore sur Cedric. Il eut l'impression que ses oreilles bourdonnaient et sa main se serra sur sa baguette magique, dans la poche de sa robe.
    - Tu as choisi le camp des perdants, Potter ! Je t'avais prévenu ! Je t'avais dit que tu devrais faire attention aux gens que tu fréquentes, tu te souviens ? Dans le train, la première fois qu'on est allés à Poudlard ? Je t'avais dit de ne pas traîner avec ce genre de racaille !
    - Il désigna Ron et Hermione d'un signe de tête.
    - Trop tard, Potter ! Ils seront les premiers à partir, maintenant que le Seigneur des Ténèbres est de retour ! Les Sang-de-Bourbe et les amoureux des Moldus en premier ! Enfin, en deuxième, c'est Diggory qui a été le prem...
    On aurait dit que quelqu'un avait fait exploser une boîte de feux d'artifice dans le compartiment. Aveuglé par les éclairs des sortilèges qui avaient fusé de partout, assourdi par une série de détonations, Harry cligna des yeux et regarda par terre. Malefoy, Crabbe et Goyle étaient étendus, inconscients, à la porte du compartiment. Harry, Ron et Hermione s'étaient levés. Chacun d'eux avait jeté un sort différent. Mais ils n'étaient pas les seuls à avoir réagi.
    - On s'est dit qu'on ferait bien de venir voir ce que mijotaient ces trois-là, lança Fred d'un ton dégagé.
    Sa baguette magique à la main, il entra dans le compartiment en marchant sur Goyle. George, lui aussi, avait sorti sa baguette. Il suivit Fred et prit bien soin de piétiner Malefoy au passage.
    - Intéressant, comme résultat, dit George en regardant Crabbe. Qui est-ce qui a lancé le sortilège de Furonculose ?
    - Moi, dit Harry.
    - Étrange, dit George d'un ton léger, moi, j'ai utilisé un maléfice de Jambencoton. Apparemment, il vaut mieux ne pas les mélanger. (CF37)

Harry Potter et l'Ordre du Phénix

  • - Poli, Potter, sinon je serai obligé de te donner une retenue, dit Malefoy de sa voix traînante.
    Il avait les mêmes cheveux blonds et lisses, le même menton pointu que son père.
    - Tu vois, contrairement à toi, j'ai été nommé préfet, ce qui signifie que contrairement à toi, j'ai le pouvoir de distribuer des punitions. (OP10)
  • - Dis-moi, Potter, quel effet ça fait de se retrouver deuxième derrière Weasley ?demanda-t-il [Malefoy].
    - Ferme-la, Malefoy répondit Hermione d'un ton sec.
    - Tiens, on dirait que j'ai touché un point sensible, commenta Malefoy avec un sourire narquois. En tous cas, fais attention à toi, Potter, parce que je vais te suivre à la trace, comme un chien, et si jamais tu fais un pas de travers... (OP10)
  • Hermione : - Malefoy a été odieux avec un première année. Je te jure que je vais le signaler, a fait à peine trois minutes qu'il a son insigne et il en profite déjà pour brutaliser les autres encore plus que d'habitude... (OP10)
  • - Peut-être, dit-il [Malefoy] à voix basse pour que seul Harry puisse l'entendre, que ce gros idiot a été gravement blessé.
    - Et peut-être que toi aussi, ça va t'arriver si tu ne la fermes pas, répliqua Harry du coin des lèvres.
    - Peut-être qu'il s'est frotté à quelque chose de trop grand pour lui, si tu vois ce que je veux dire. (OP13)
  • La voix traînante de Malefoy s'éleva alors d'un groupe qui se trouvait tout près d'eux :
    - Papa s'entretenait avec le ministre il y a quelques jours, disait-il, et il semble bien que le ministère soit décidé à en finir avec les cours qui ne sont pas au niveau. Alors même si ce crétin hypertrophié remet les pieds ici, il faudra sans doute qu'il fasse tout de suite ses valises. (OP13)
  • [...] Malefoy murmura assez fort pour que tout le monde puisse l'entendre :
    - Ah tiens, il y en a qui ont eu un D ? (OP15)
  • - Oui, Ombrage a tout de suite donné à l'équipe de Quidditch de Serpentard la permission de continuer à jouer. Je suis allé la lui demander dès ce matin et ça s'est fait d'une manière quasiment automatique. Elle connaît assez bien mon père, il va toujours faire un tour au ministère... Ce serait intéressant de savoir si Gryffondor a reçu l'autorisation de maintenir son équipe. (OP17)
  • - Je veux dire par là, poursuivit Malefoy qui éleva un peu plus la voix, ses yeux gris lançant des lueurs malveillantes à Ron et à Harry, que c'est une question d'influence auprès du ministère. Je ne pense pas qu'ils aient une grande chance... D'après ce que m'a raconté mon père, il y a des années qu'ils cherchent un motif pour licencier Arthur Weasley... Quant à Potter... Mon père dit que ce n'est plus qu'une question de temps avant que le ministère l'expédie à Ste Mangouste... Il paraît qu'ils ont un service spécial pour les gens qui ont le cerveau ramolli par un excès de magie. (OP17)
  • Malefoy : "Tu as réservé ton lit à l'infirmerie, Weasley ?" (OP19)
  • Talents de parolier de Malefoy :
    Weasley est un grand maladroit
    Il rate son coup à chaque fois
    Voilà pourquoi
    Les Serpentard chantent avec joie:
    Weasley est notre roi.

    Weasley est né dans un trou à rats
    Il laisse le Souafle entrer tout droit
    Voilà pourquoi
    Grâce à lui, c'est sûr, on gagnera
    Weasley est notre roi.
    [...]
    Weasley est notre roi
    Weasley est notre roi
    Il laisse le Souafle entrer tout droit
    Weasley est notre roi. (OP19)

  • - Tu as réussi à sauver la peau de Weasley, hein ? dit-il [Malefoy] à Harry. Je n'ai jamais vu un gardien aussi mauvais... Mais, après tout, il est né dans un trou à rats... Ma chanson t'a plu, Potter ? (OP19)
  • - On voulait écrire un autre couplet ! lança Malefoy tandis que Katie et Angelina serraient Harry dans leurs bras. Mais on n'a pas trouvé de rimes à "grosse et laide"... on aurait aimé chanter quelque chose sur sa mère, tu comprends... (OP19)
  • - On a également eu du mal à caser "pauvre type" dans les paroles... à propos de son père... (OP19)
  • - Mais toi, tu aimes bien les Weasley, Potter ? reprit Malefoy d'un ton railleur. Tu passes même tes vacances avec eux, je crois ? Je me demande comment tu fais pour supporter l'odeur mais enfin, j'imagine que quand on a été élevé - si on peut employer ce mot-là - chez les Moldus, même le taudis des Weasley ne sent pas trop mauvais... (OP19)
  • - Ou peut-être, ajouta Malefoy en s'éloignant avec un regard torve, que tu te souviens de l'odeur que dégageait la maison de ta mère, et que la porcherie des Weasley te la rappelle. (OP19)
  • A Hagrid : - Et vous êtes vraiment sûrs qu'elles sont dressées, vos créatures ? demanda Malefoy d'une voix où la panique perçait de plus en plus. Ca ne serait pas la première fois que vous nous amèneriez des bêtes sauvages. (OP21)
  • A Hagrid : - Alors, pourquoi vous avez la figure dans cet état ? demanda Malefoy. (OP21)
  • - Excusez-moi, l'interrompit Malefoy d'une voix narquoise, mais qu'est-ce qu'on est censés voir, exactement ? (OP21)
  • Enfin, la réaction de Malefoy, Crabbe et Goyle mit le comble à son bonheur. Il les vit cet après-midi-là la bibliothèque, tête contre tête autour d'une table, en compagnie d'un garçon efflanqué du nom de Theodore Nott, d'après ce que lui souffla Hermione. [...] Goyle fit craquer ses jointures d'un air menaçant tandis que Malefoy murmurait à l'oreille de Crabbe quelque chose qui ne pouvait être que très malveillant à son égard. (OP26)
  • - Maléfice du Croche-Pied, Potter! lança-t-il [Malefoy]. Hé, professeur... PROFESSEUR ! J'en ai un ! (OP27)
  • - C'est lui ! dit-elle avec jubilation en voyant Harry par terre. Excellent, Drago, excellent ! Oh c'est vraiment très bien, cinquante points pour Serpentard ! Je m'en occupe, maintenant... (OP27)
  • Hermione : [...] Elle se voyait déjà régenter tous les autres profs, cette espèce de stupide vieille Boursouflure assoiffée de pouvoir...
    - Tu veux peut-être encore ajouter quelque chose, Granger ?
    [...]
    - Bien peur d'avoir à enlever quelques points à Gryffondor et Poufsouffle, dit-il de sa voix traînante.
    - Ils n'y a que les profs qui ont le droit d'enlever des points aux maisons, Malefoy, dit aussitôt Ernie.
    - Je sais bien que les préfets ne peuvent pas enlever des points, mon bon roi Ouistiti, lança Malefoy d'un ton sarcastique.
    Crabbe et Goyle ricanèrent.
    - En revanche, les membres de la brigade inquisitoriale...
    - La quoi ? demande Hermione d'un ton sec.
    - La brigade inquisitoriale, Granger, répondit Malefoy en montrant du doigt un minuscule I argenté épinglé sur sa robe de sorcier, juste au-dessous de son insigne de préfet. Il s'agit d'un groupe d'élèves triés sur le volet, qui soutiennent le ministère de la Magie et sont spécialement choisis par le professeur Ombrage. Or, les membres de la brigade inquisitoriale ont le droit d'enlever des points... Donc, Granger, je t'enlève cinq points pour avoir été grossière avec notre nouvelle directrice. Macmillan, cinq points pour m'avoir contredit. Potter, cinq points parce que je ne t'aime pas. Weasley, il y a un pan de ta chemise qui dépasse, ce qui te coûtera également cinq points.
    Ron sortit sa baguette, mais Hermione lui écarta le bras en murmurant :
    - Non !
    - Sage initiative, Granger, dit Malefoy dans un souffle. Une nouvelle directrice s'installe, une nouvelle ère commence... Sois sage, petit pote Potter... et toi aussi, mon bon roi Ouistiti... (OP28)
  • - Évidemment, ce n'est pas du tout ce qu'on croit, l'avait-on entendu dire à Crabbe et à Goyle alors qu'ils attendaient le cours de potions, quelques jours avant les examens. C'est une question de relations. Pendant des années, mon père a entretenu des rapports amicaux avec la présidente de l'Académie des examinateurs magiques, le vieille Griselda Marchebank, on l'a invitée à dîner, et tout ça... (OP31)
  • Malefoy eut un rire sonore et servile. (OP32)
  • Malefoy jeta un coup d'oeil alentour - Harry savait qu'il voulait vérifier qu'aucun professeur ne se trouvait dans les parages - puis il se tourna à nouveau vers lui et lui dit à voix basse :
    - Tu es mort, Potter.
    Harry haussa les sourcils.
    - Bizarre, dit-il, dans ce cas, je ne devrais pas être en train de me promener là...
    Jamais Harry n'avait vu Malefoy aussi furieux.
    Il éprouva une sorte de satisfaction détachée à la vue du visage blafard et pointu, déformé par la rage
    - Tu vas payer, dit Malefoy d'une voix qui n'était plus qu'un murmure. C'est moi qui te ferait payer ce que tu as fait à mon père.
    - Me voilà terrifié, répliqua Harry d'un ton sarcastique. J'imagine bien que Lord Voldemort n'est qu'un hors d'oeuvre à côté de vous trois. Eh bien, qu'est-ce qu'il y a ? ajouta-t-il en voyant Malefoy, Crabbe, et Goyle horrifiés à l'évocation du nom. C'est un copain de ton père, non ? Tu n'as pas peur de lui, quand même ?
    - Tu te prends pour un grand homme, Potter, dit Malefoy en s'avançant vers lui, flanqué de Crabbe et de Goyle. Mais attends un peu. Je t'aurai. Je ne te laisserai pas envoyer mon père en prison...
    - Pourtant, c'est ce que je viens de faire, répliqua Harry.
    - Les Détraqueurs ont quitté Azkaban, dit Malefoy à voix basse. Mon père et les autres seront très vite dehors...
    - Ca, je n'en doute pas, répondit Harry, mais au moins, maintenant, tout le monde sait à quel point ils sont abjects...
    La main de Malefoy plongea sr sa baguette magique mais Harry fut trop rapide pour lui. Il avait dégainé la sienne avant même que les doigts de Malefoy se soient glissés dans la poche de sa robe. (OP38)
  • Tout d'abord, Malefoy, Crabbe et Goyle, qui avaient manifestement attendu toute la semaine l'occasion de pouvoir frapper loin des professeurs, tendirent une embuscade à Harry en plein milieu du train, au moment où il revenait des toilettes. L'attaque aurait pu réussir s'ils n'avaient pas eu l'idée de la déclencher devant un compartiment rempli de membres de l'A.D. qui, voyant la scène à travers la vitre, se levèrent d'un même mouvement pour se précipiter au secours de Harry. Lorsque Ernie Macmillan, Hannah Abbot, Susan Bones, Justin Finch-Fletchley, Anthony Goldstein, et Terry Boot eurent fini de faire pleuvoir sur eux une large variété de sortilèges et de maléfices que Harry leur avait enseignés, Malefoy, Crabbe, et Goyle ressemblaient à trois gigantesques limaces boudinées dans un uniforme de Poudlard. Harry, Ernie et Justin les hissèrent dans le filet à bagages et les laissèrent là, gluants et visqueux.
    - Je dois dire que j'attends avec impatience de voir la tête que va faire la mère de Malefoy quand son fils descendra du train, commenta Ernie d'un ton satisfait en regardant Malefoy se tortiller au-dessus de lui.
    - La mère de Goyle sera beaucoup plus contente, dit Ron. Il est beaucoup mieux comme ça... (OP38)

Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé

  • - Quand tu dis que vous aviez beaucoup de choses en commun, lança Ron, plutôt amusé à présent, ça signifie que lui aussi habite dans un siphon de toilettes ?
    - Non, répliqua Mimi sur un ton de défi, sa voix résonnant avec force dans la vieille salle de bains carrelée, ça signifie qu'il est sensible. Lui aussi les gens le maltraitent et il se sent seul et il n'a personne à qui parler et il n'a pas peur de montrer ses sentiments et de pleurer ! (PSM21)

  • Retour à la fiche de Drago Malefoy
  • Retour à l'index des citations

Contenu traduit © 2000-2012 The Harry Potter Lexicon
Contenu traduit et original © 2004-2012 L'Encyclopédie Harry Potter
Merci à Julie Robertson pour avoir envoyé de belles citations
Page traitée par Quentin, Laly pour L'Encyclopédie Harry Potter, © 2004-2012
Harry Potter, names, characters and related indicia are copyright and trademark Warner Bros., © 2000
AUCUNE PARTIE DE CETTE PAGE NE PEUT ETRE REPRODUITE D'AUCUNE MANIERE SANS AUTORISATION
Page créée le 28/9/2005
Dernière mise à jour effectuée le

Valid HTML 4.01 Transitional

Valid CSS!

Hébergé par

Hébergé par Poudlard.org