lundi 23 octobre 2017
Accueil / Le Monde magique / Atlas / Atlas de Poudlard / La Chambre des Secrets

La Chambre des Secrets

« Je vous répète qu’il s’agit d’un mythe ! Ça n’existe pas ! Il n’y a pas l’ombre d’une preuve que Serpentard ait construit ne serait-ce qu’un placard à balais secret dans ce château. Je regrette de vous avoir raconté une histoire aussi stupide. »
– Professeur Binns (CS9)

Résumé

Emplacement : loin sous le château ; on s’y rend via les toilettes des filles désaffectées du deuxième étage.
Occupants : un Basilic.

Profil détaillé

La Chambre des Secrets est une pièce secrète légendaire construite par Salazar Serpentard pour accueillir un monstre qui devait accomplir sa « noble tâche ». » Cette tâche serait accomplie lorsque son véritable héritier ouvrirait la Chambre et délivrerait le monstre qui vivait pour débarrasser l’école des élèves de sang « impur ».

Selon la légende, Serpentard et Gryffondor se disputèrent au sujet de l’acception à Poudlard d’élèves d’ascendance moldue. Lorsque Gryffondor imposa son point de vue, Serpentard quitta l’école, mais pas sans construire la Chambre. Au fil des siècles, un grand nombre de grands magiciens et sorcières avaient cherché la Chambre mais personne ne l’avait jamais trouvée. Finalement, toute l’histoire fut considérée comme étant pure fiction.

Cependant, ce n’était pas le cas. La raison pour laquelle personne ne pouvait trouver la Chambre est qu’il fallait quelqu’un capable de parler Fourchelang pour l’ouvrir, pouvoir possédé par très peu de sorciers. Serpentard parlait Fourchelang et un millier d’années plus tard, son héritier, Tom Jedusor, possédait également cette aptitude. Jedusor a passé plusieurs années à trouver comment ouvrir la Chambre et quand il le fit, il lâcha le monstre dans l’école. Le monstre était un Basilic, que Tom pouvait contrôler grâce au Fourchelang. Il y eut plusieurs attaques sur des étudiants d’ascendance moldue, s’achevant par la mort de Mimi Geignarde dans une des toilettes du deuxième étage.

Fumseck attaquant le Basilic (projet pour CS/f) par Adam Brockbank
Fumseck attaquant le Basilic (projet pour CS/f) par Adam Brockbank © 2002 Warner Bros.

Cependant, le plan de Tom se retourna contre lui. Lorsque la jeune fille mourut, le directeur, Armando Dippet, décida de fermer l’école. Jedusor vivait dans un orphelinat moldu et il aurait dû y retourner si Poudlard venait à fermer. C’est pourquoi Jedusor accusa Hagrid d’avoir ouvert la Chambre des Secrets. Hagrid fut expulsé et l’école resta ouverte.

La Chambre des Secrets est bien cachée. L’entrée se situe derrière un évier dans une des toilettes du deuxième étage. Il y a un tout petit serpent gravé sur le robinet et quand quelqu’un prononce les mots « ouvre-toi » en Fourchelang, le robinet descend et un tuyau apparaît. Le tuyau emmène celui qui l’emprunte vers un passage souterrain, probablement situé loin en-dessous du lac. Il y a là des os de petits animaux et Harry et Ron tombent rapidement sur la mue du Basilic lorsqu’ils s’y aventurent.

La Chambre elle-même ressemble à un énorme temple avec des piliers et des serpents sculptés. Une statue gigantesque de Salazar Serpentard se dresse à l’opposé, du côté d’où provient le Basilic lorsqu’il est appelé. Harry a affronté et vaincu le Basilic en cet endroit le 29 mai 1993, avec l’aide de Fumseck le phénix et du bon vieux Choixpeau.

« J’ai toujours su que la chambre était là. Je ne sais pas ce qui m’y a fait penser en premier ; j’aimais juste l’idée que Salazar avait laissé quelque chose derrière lui. »
– J.K. Rowling (Sch2)

Carte

Références

(CS16)

  • « (…) le robinet se mit à briller d’une lueur blanche en tournant sur lui-même. Un instant plus tard, le lavabo bascula et disparut, laissant apparaître l’entrée d’un gros tuyau suffisamment large pour permettre à un homme de s’y glisser. »
  • « Il avait l’impression de dévaler un toboggan sans fin, obscur et visqueux. Au passage, il aperçut d’autres tuyaux qui partaient dans toutes les directions mais aucun n’était aussi large. Harry était secoué en tous sens par les sinuosités du tuyau qui le précipitait dans des profondeurs insoupçonnées, bien loin au-dessous des cachots. (…) Puis soudain, le tuyau redevint horizontal et Harry fut projeté sur le sol humide d’un tunnel aux parois de pierre, juste assez haut pour s’y tenir debout. »
  • « Mais le tunnel paraissait aussi calme qu’un tombeau. Le premier bruit bizarre qu’ils entendirent fut un craquement sonore lorsque Ron marcha sur quelque chose qui se révéla être un crâne de rat. »
  • « La lueur qui brillait à son extrémité (la baguette de Harry) éclaira la gigantesque peau vert vif d’un serpent qui avait mué. La peau vide était enroulée sur elle même en travers du tunnel. »
  • « Le tunnel ne cessait de tourner. (…) Il avait envie de voir la fin du tunnel mais il redoutait en même temps ce qu’il risquait d’y découvrir. Enfin, après une dernière courbe, Harry se retrouva devant un mur sur lequel étaient gravés deux serpents entrelacés. De grosses émeraudes étincelantes étaient serties à la place des yeux. »
    « Les deux serpents se séparèrent aussitôt : les deux pans de mur sur lesquels ils étaient gravés venaient de s’écarter en silence. (…) Harry (…) franchit alors l’ouverture. »
  • « Il se trouvait à l’entrée d’une longue salle faiblement éclairée. D’immenses piliers de pierre, autour desquels s’enroulaient des serpents sculptés, soutenaient un plafond noyé dans l’obscurité et projetaient leurs ombres noires dans une atmosphère étrange et verdâtre. »
    « Lorsqu’il fut arrivé au niveau des deux derniers piliers, il se retrouva face à une statue, adossée au mur du fond, et qui faisait toute la hauteur de la Chambre. (…) elle représentait un sorcier simiesque avec une longue barbe mince qui tombait presque jusqu’au bas de sa robe où deux énormes pieds grisâtres reposaient sur le sol lisse. »

Voir aussi