Service des Transmissions Magiques L'Encyclopédie Harry Potter L'Encyclopédie Harry PotterLa Pensine Le Repaire de Rowling La Gazette du Sorcier ForumsLes Galeries de Poudlard
Menu
Aidez-nous, faites un don !
Ministère de la Magie Ecole de Sorcellerie PoudlardMagie et théorie magique IndexMonde MolduLes MoldusL'Encyclopédie des MoldusMagie et théorie magiqueLe Bestiaire Monde MagiqueL'Atlas du Monde MagiquePlantes communes et magiques Objets et Machines MagiquesDivers Le Manuel du QuidditchChronologiesChronologies généralesCalendriersChronologies des personnages principauxAide/Au sujet de...A propos des livresA propos des filmsA propos des jeux vidéoEssaisFoire Aux QuestionsAbréviationsSourcesRechercherRetour Les sorciers L'Encyclopédie des SortsCréatures nommées L'Encyclopédie des PotionsForumsLes Galeries de Poudlard

Les Reliques de la Mort

"Les Reliques, les Reliques... Réelles, dangereuses, parfait appât pour les fous."
     - Albus Dumbledore (RM35)

Résumé

Nom original : The Deathly Hallows.

Aperçu

Les Reliques de la Mort - celles qui ont donné son nom au dernier tome de la série Harry Potter - sont à l'origine d'une des légendes les plus célèbres du Monde Magique, découverte pour la première fois grâce à Xenophilius Lovegood, qui comme Hermione a lu "Le conte des trois frères" tiré des Contes de Beedle le Barde, le livre que lui avait légué Dumbledore (RM21). Il existe trois reliques : la Baguette de Sureau, la Pierre de Résurrection, et la Cape d'Invisibilité.

Dans sa quête des Horcruxes de Voldemort, Harry découvrit que les Reliques existaient bel et bien - et l'affirmation de Xenophilius Lovegood selon laquelle Antioch, Cadmus, et Ignotus Peverell étaient les trois frères dont parle l'histoire se révélait exacte. Il apprit également le destin récent des Reliques, et l'incroyable quête entreprise par Dumbledore et Grindelwald pour les réunir à nouveau.

La Baguette de Sureau [The Elder Wand]

La Baguette de Sureau, que possédait à l'origine Antioch Peverell, est la plus célèbre des Reliques. Elle traversa les siècles sous différents noms, parmi lesquels on trouve le Bâton de la Mort et la Baguette du Destin (RM21, TNO). Pendant un moment, elle appartint à Gregorovitch, le fabriquant de baguettes qui confectionna la baguette de Viktor Krum avant qu'elle lui soit volée par un jeune homme blond du nom de Grindelwald (RM18), même si à l'époque Gregorovitch ne savait pas de qui il s'agissait (RM14). Cela se produisit certainement entre 1860 et 1870.

Alors que Grindelwald accumulait du pouvoir, Dumbledore, resté en Grande-Bretagne, entendit dire que ce dernier avait pris possession d'une "baguette au pouvoir immense", la Baguette de Sureau (RM35). Mais il l'utilisa à des fins destructrices, et Dumbledore le défia lors d'un duel en 1945, duel qui marqua la défaite de Grindelwald suivie de son emprisonnement à vie et qui permit à Dumbledore d'acquérir une notoriété importante et surtout la baguette elle-même (ES6, RM5). Dumbledore se servit de la baguette jusqu'à sa mort en 1997.

Au moment de sa mort, Dumbledore s'attendait à ce que Severus Rogue devienne le maître de la Baguette de Sureau, mais oublia de prendre en compte le fait que, puisque sa mort était déjà prévue, Rogue ne l'avait pas vraiment vaincu. Le propriétaire en droit de la baguette devint le sorcier qui avait désarmé Dumbledore juste avant que celui-ci ne meure : il s'agissait de Drago Malefoy. Quand Harry vola la baguette de Malefoy durant la confrontation à l'intérieur du Manoir Malefoy (RM23), il devint maître de la baguette, bien que ni lui ni Malefoy n'aient jamais eu l'occasion de la toucher ou encore de l'utiliser (RM36).

La baguette elle-même fut enterrée avec Dumbledore jusqu'à ce que Voldemort ne profane sa tombe pour la récupérer (RM24). Voldemort ne devint cependant jamais le véritable maître de la baguette. Croyant qu'il s'agissait de Rogue, il le tua (RM32) avant d'affronter son ultime confrontation avec Harry, au terme de laquelle il fut tué, permettant à la baguette de passer une fois pour toute en la possession de Harry (RM36).

Harry utilisa la Baguette de Sureau une seule fois - pour jeter le sort Reparo - ce qui lui permit de réparer sa propre baguette brisée. Au-delà de cela, il envisagea de mourir de mort naturelle sans avoir à l'utiliser, c'est pourquoi il l'a remit dans la tombe de Dumbledore dans l'espoir qu'il n'y ait plus jamais de véritable maître de la Baguette de Sureau, et que, par conséquent, ses pouvoirs soient anéantis (RM36).

Voir la page consacrée aux baguettes pour plus d'informations leur capacité à transférer des pouvoirs d'un(e) sorcier(ère) à un(e) autre.

Ndt : en français, "elder" signifie à la fois "aîné" et "sureau". Il est possible que ça soit un jeu de mot et que la baguette soit vraiment en bois de sureau.

La Pierre de Résurrection [The Résurrection Stone]

Relique que Dumbledore désirait le plus lorsqu'il était jeune (RM35), la Pierre de Résurrection eut peu de possesseurs récents, en comparaison de la baguette. Elle passait de génération en génération depuis Cadmus Peverell et fut montée sur une bague (PSM10). Cette bague était toujours dans la famille au début du vingtième siècle, en possession de Elvis Gaunt, qui croyait que le symbole sur la pierre représentait les armes des Peverell (PSM10). Elle fut plus tard volée par Tom Jedusor qui en fit un Horcruxe (PSM17), avant de finalement la cacher dans les ruines de la maison des Gaunt (PSM23).

Albus Dumbledore rechercha ce Horcruxe pour le détruire, mais une fois qu'il l'eut trouvé, son désir de voir ses parents et sa soeur prit le dessus, et il mit l'anneau à son doigt, déclenchant ainsi un terrible maléfice. Il détruisit rapidement la bague, mais le mal était fait - le maléfice avait paralysé sa main, et avait même failli le tuer (RM33, RM35). Ce dernier fit ensuite passer la pierre à Harry dans son testament, cachée à l'intérieur d'un Vif d'or (RM34).

Alors que Harry allait à la rencontre de Voldemort et sa propre mort, il sortit la Pierre de Résurrection du Vif d'or, la fit tourner trois fois dans ses mains, et fit apparaître les ombres de ses parents, Sirius Black et Remus Lupin. Peu après, il fit tomber la pierre dans les bois par accident (RM34), et décida de ne pas partir à sa recherche, dans l'espoir que cette relique soit également perdue à jamais (RM36).

La Cape d'Invisibilité [The Cloak of Invisibility]

Objet unique parmi les capes d'invisibilité, cette cape est dotée d'un charme d'invisibilité éternel et protège son propriétaire de manière incomparable, tandis que les autres capes se déchirent et deviennent moins efficaces avec le temps. A l'origine, son possesseur était Ignotus Peverell, et elle aussi fut transmise à travers les générations, pour finalement parvenir dans les mains de James Potter et enfin de Harry.

Le fait que Harry ait hérité de la cape, ainsi que la présence de la tombe d'Ignotus à Godric's Hollow (RM16) laisse fortement penser que Harry descend des Peverell. Par ailleurs, on sait déjà que Voldemort lui-même a également des Peverell pour ancêtres. JKR a aussi dit que de nombreux sorciers descendaient des Peverell (BB).

Harry possède toujours cette Relique aujourd'hui.

Dumbledore et Grindelwald en quête des Reliques

A l'histoire de Harry tentant de réunir les Reliques est étroitement liée celle de deux sorciers qui avaient fait la même tentative une centaine d'années plus tôt - Albus Dumbledore et Gellert Grindelwald. Grindelwald rencontra Dumbledore à Godric's Hollow, où il était venu chercher la tombe d'Ignotus, et ils conspirèrent ensemble dans le but de réunir des Reliques afin de maîtriser la mort et de prendre le contrôle du Monde Moldu, tout cela "pour le plus grand bien" (RM35).

Cependant, au cours de l'élaboration de ce plan, Abelforth Dumbledore eut une altercation avec son frère Albus à ce sujet, et dans la bagarre qui s'ensuivit leur soeur Ariana fut tuée et Grindelwald s'enfuit. Après de nombreuses années au cours desquelles il fit croître son pouvoir tout en massacrant des gens, Grindelwald fut finalement vaincu par Albus Dumbledore, et passa le restant de sa vie dans la prison de Nurmengard. Lorsque Voldemort vint pour réclamer la Baguette de Sureau, Grindelwald nia l'avoir jamais eu en sa possession (RM35).

Albus Dumbledore est probablement le premier sorcier depuis un millénaire à avoir vu les trois Reliques, puisqu'il gagna la Baguette de Sureau, emprunta la Cape d'Invisibilité de James Potter avant de la rendre à Harry, et enfin trouva la Pierre de Résurrection montée sur l'anneau des Peverell que Voldemort avait caché dans les ruines de la maison des Gaunt. Cependant, ni lui ni Harry n'ont réussi à réunir les trois Reliques, car Harry laissa tomber la pierre dans les bois avant de prendre physiquement possession de la Baguette de Sureau - même s'il était, et est toujours, le propriétaire en droit de ces trois objets. Si Harry réussit, comme il le prévoit, à mourir en étant propriétaire de la Baguette de Sureau et que la pierre est en effet perdue, les Reliques ne seront jamais vraiment réunies (RM34, RM35, RM36).

Voir aussi

Contenu traduit © 2000-2012 The Harry Potter Lexicon
Contenu traduit et original © 2004-2012 L'Encyclopédie Harry Potter
Page traitée par Quentin, Laly pour L'Encyclopédie Harry Potter, © 2004-2012
Harry Potter, names, characters and related indicia are copyright and trademark Warner Bros., © 2000
Dessin du symbole des Reliques de la Mort et de Voldemort tenant la Baguette de Sureau par Mary GrandPré © Warner Bros., utilisé avec autorisation
la bague d'Elvis Gaunt au doigt de Dumbledore dans PSM/f © 2009 Warner Bros.
Harry essayant sa Cape d'Invisibilité dans ES/f © 2001 Warner Bros., utilisé avec autorisation
AUCUNE PARTIE DE CETTE PAGE NE PEUT ETRE REPRODUITE D'AUCUNE MANIERE SANS AUTORISATION
Page créée le 2/8/2007
Dernière mise à jour effectuée le

Valid HTML 4.01 Transitional

Valid CSS!

Hébergé par

Hébergé par Poudlard.org